Les Nouveaux Stades de Développement d’un Enfant

Je ne suis pas un parent incroyablement complexe et nuancé. Je suis comme tous vous autres. J’aime faire pipi avec un enfant à quelques centimètres de moi, j’aime mettre mon gilet préféré et apercevoir qu’il y a une énorme tache de yogourt dessus, j’aime ramasser des Legos et des billes dans les craques du divan et, j’aime surtout aller fouiller sur le Net et me mettre à paniquer parce que mon enfant n’a pas l’air d’atteindre les stades de développement de son développement dans le temps « normal ». Lors des rencontres de sensibilisation sur l’adoption, j’avais été prévenu que mon enfant serait différent. Qu’il aurait parfois des comportements étranges, difficiles à gérer, voire terrifiants. Qu’il aurait une courbe de développement différente, en dent de scie, c’est-à-dire que par bout il semble régresser et d’autres il fait d’énormes bonds en avant. Mais j’me disais « bof…j’suis DONC un être merveilleux et supérieur à la norme, fac MOI j’vais comprendre, MOI j’me stresserai pas avec ça, MOI j’mange du kale et des chips aux épinards pis j’suis donc compréhensif et serein. »

Fac le p’tit est arrivé chez nous, ben beau, ben pimpant, sourire pis fossettes pis yeux bleus. La DPJ nous a offert le merveilleux recueil Naître et Grandir et une bonne amie m’a donné un guide de développement de l’enfant. « Tiens. Des fois ça nous calme un peu de vérifier des trucs dans ce livre-là. Mais revire pas fou non plus! » qu’elle me dit. Sauf que j’allais découvrir que concernant mon enfant, j’étais BATSHIT CRAZY. J’me suis mis à paranoïer pis je checkais ce maudit guide cent fois par jour. Je me suis retrouver sur des forums de Mamanpourlavie ou Doctissimo afin d’écrire des commentaires terrifiés, borderline psychotiques:

Moi: J’panique! Mon enfant devrait être capable de faire des bye bye par lui-même, non?
Personne sensée et calme: Inquiète toi pas, les bébés ont chacun leur rythme de faire les choses.
Moi: Ouain mais #lesgens vont penser qu’il est stupide! Pire encore, que je l’ai mal élevé!
Personne sensée et calme: Comment est-ce qu’il réagit quand tu lui fais des bye bye?
Moi: J’sais-tu! J’en fais pas vraiment encore. Je le stimules pas assez, c’est ça?

Avec le recul, j’me trouve un peu idiot de m’être autant énervé pour des peccadilles. Oui taper dans les mains et faire des bye bye c’est mignon, mais il y a beaucoup d’autres étapes et stades de développement importants dans la vie d’un enfant et surtout, d’un parent. Par contre, en fouillant Naître et Grandir, j’me suis rendu compte que, horreur, ces étapes n’y apparaissaient pas! Il y a une grave lacune de leur part. Afin d’y remédier derechef, voici une nouvelle liste d’étapes importantes dans le développement de votre enfant:

La Première Mordée de Chair Humaine

Les premières dents apparaîtrons dans la douleur et les pleurs, ainsi que le violent désir de tester leur durabilité en mordant quelque chose. Que ce soit votre mamelon préféré (le droit) ou votre épaule ou votre jambe, votre bébé aura vite fait de vous prouver son amour avec sa bouche et, si possible, quelques gouttes de sang. Gardez-le sourire et votre calme et réprimandant doucement et allez sacrer dans la salle de bain en passant vos seins sous l’eau froide. #nosexforyoutonight

La Première Fois qu’Il Sâcre le Camp en Bas de Quelque Chose

Vous venez de le déposer sur le divan et lui chantonner des trucs, puis vous avez tourné le dos UNE SECONDE, genre moins d’une seconde, le quart d’une seconde, puis dans le temps de le dire, votre p’tit à rouler vers le vide et s’est précipité vers le sol à une vitesse vertigineuse. Une peur glacée vous a enserré l’estomac pis vos réflexes vont ont fait tendre les bras et vous avez pogné le p’tit juste à temps (ou pas, pis il s’est cogné sur le tapis). Le p’tit a bel et bien lâché un whack de surpris et vous avez immédiatement proliférez toutes les plus belles promesses et dévotions, mais vous n’oublierez jamais le regard empli de déception de votre petit envers vos capacités parentales.

La Premier Bain de Sang

Vous les regardiez depuis un bout de temps, ces fins petits ongles blancs et immaculés, semblable à des coquillages délavés par le vent et le soleil tant ils semblent purs. Il était temps, alors vous avez décidé de couper avec grande finesse et préciosité les petits ongles de votre doux, oh si doux bambin avec les petits ciseaux assortis à sa douillette. Et puis, fouille-moi de kessé que l’câlisse qui est arrivé, mais vous avez coupé plus loin pis la lame s’est enfoncé dans le doigt rose de votre bébé pis le sang toé qui jaillit comme dans un film d’horreur, avec les larmes et les cris de panique. Définitivement le meilleur moment pour vous faire appeler par votre mère pour savoir si tout se passe bien.

 Le Premier Caca Apocalyptique

Le p’tit avait fait une drôle de face et vous avez senti les effluves nauséabondes. Évidemment, vous étiez en plein centre du DIX/30 avec vos sacs de Pottery Barn et votre bel espoir de faire des emplettes sous les légers flocons de neige. But shit is going down, littéralement. Armé de vos maigres lingettes humides, vous avez amené votre p’tit dans la salle de bain privé puis vous avez réalisé avec horreur que le caca semblait avoir explosé partout sur votre bébé. Il y en avait partout. Son dos, ses pantalons bleu sarcelle, ses p’tits bas, sa tuque, même l’habit de neige était souillé. Les plus chanceux auront par hasard du linge de rechange. Les autres devront se débrouiller avec les lingettes, du papier de toilette et l’eau intermittente du robinet public. #nevergobacktothatbathroom

La Première Érection Malaisante

Non, pas celle de votre conjoint pendant qu’il écoute la télévision la main dans les culottes effouaré sur le divan. Plutôt celle de votre p’tit, qui est anormalement tranquille dans le bain et qui se lève subitement pour vous montrer fièrement son p’tit tuyau ben drette, sourire extatique aux lèvres: « Dada, gros pénis moi hein? ». Heu…#theygrowupsofastlitteraly

La Première Nuit Où Vous Vous Demandez Comment Vous Avez Ben Fait Pour Passer Au Travers

Vous la reconnaîtrez quand elle arrivera. Il n’y aura aucun présage, aucun signe pour vous annoncer que la nuit de marde arrive. Pourtant, vous allez couchez votre p’tit et il se réveillera au 10 minutes en larmes et vous ne saurez pas pourquoi. Ce sera ainsi toute la soirée, pour avoir un léger break au moment où vous irez vous coucher. Puis le tout recommencera à nouveau. Aussitôt que le sweet, sweet sommeil semblera se présenter à vous, votre bébé se réveillera à nouveau. Il n’aura pas faim, ne voudra pas se faire bercer, ne voudra pas dormir avec vous. Vous aurez beau le changer de couche, le tapoter doucement, vous promener avec dans toute la maison, faire un massage apaisant et réaligner ses chakras, sweet fuck all. Rien ne marchera. Après 3 heures de cris stridents, vous vous questionnerez sérieusement sur la solidité de votre lien parental. Vous vous surprendrez à calculer combien d’argent cela vous prendrait pour fuir le pays illégalement et refaire votre vie au Guatemala à vendre des coquillages sur le bord de la mer. Pis vous allez voir le soleil se lever, votre pyjama trempé de sueur de la furie retenue et vous allez apercevoir votre enfant à semi endormi, toujours vivant. Vous vous souviendrez toujours de cette nuit-là.

 

Malgré tout ces belles étapes, ne faites pas comme moi. Ne paniquez pas si votre enfant ne parle pas autour du moins qu’il est supposé le faire et s’il ne marche toujours pas après tant de mois. Je sais que c’est plus fort que vous, mais don’t, ça ne vaut pas la peine. Je n’ai pas grand conseil à vous donner, sauf qu’il faut vraiment apprendre à let it go pis accepter que votre p’tit va ben finir par tout faire comme le reste. Par contre, si autour de 18 mois il n’a toujours pas fracassé l’écran de votre iPhone en le lançant violemment sur le sol dans un élan de furie rageuse, il faudrait peut-être consulter pour un petit retard de développement.

Dada Blaise

P.S: J’ai même quelques étapes importantes pour l’enfance et l’adolescence!

La Première Fois Que Votre Enfant Fouille Dans Votre Sacoche Pour Vous Prendre un 20$!

La Première Fois Où Vous Entrez Dans Sa Chambre et le Surprenez à Se Passer Un Poignet!

La Première Fois Que Votre Enfant Vous Insulte en Public!

La Première Fois Que Votre Enfant Vous Appelle Drunk Pour Venir le Chercher

Gratienne cuisine

 

happy-mother-her-little-daughter-kitchen-cutting-vegetables-32227100.jpg

C’était le temps des récoltes et la jubilante Françoise-Rutabaga réclamait incessamment un jus de céleri-rave et des croustilles de kaki frais comme collation! Gratienne a souri au soleil et haussé les épaules, ouf, parfois les enfants sont exigeants! Elle a donc enfilé les vêtements les plus blancs qu’elle avait et est sortie dans l’air chaud du mois d’août pour aller faire un tour dans le jardin écologique qu’Achilles cultive et entretient tous les soirs torse nu, trempé de sueur musqué et titillant. Gratienne s’est empressée de cueillir les légumes cultivés sans pesticides et enrichi d’engrais naturel à base d’excréments de poule et de jeune jouvencelle rousse armé de son panier d’osier et sa corolle de pétunias. La mère et la fille ont marchés vers la maison avec leur panier de légumes, bras dessus, bras dessous en s’esclaffant devant une coccinelle qui voletait puis en effectuant des chants de gorges inuit. Dans leur cuisine lumineuse et ordonnée, elles ont bien lavé et rincé le brocoli, les tomates et les courgettes phalliques. Françoise-Rutabaga était évidemment excité à l’idée de manger une salade fraîche et croquante qui ne contient ni vinaigrette, sel, poivre ou goût d’aucune sorte. Elle insistait beaucoup pour aider sa mère et l’a demandé de façon rationnelle et polie, ne tirant nullement le bras de sa mère ou s’écrasant mollement comme un serpent entre ses jambes. La mère et la fille ont alors partagés un moment de complicité féminine en se regardant longuement, sourires aux lèvres, béatement insouciantes du couteau tranchant qui se tenait inocemment au-dessus de la manucure parfaite de Gratienne.

La Vie de Gratienne

Être parent ce n’est pas drôle!

Quand tu es parent, tu aimes ça parler de ton enfant. C’est ben certain, il devient pas mal le centre de ton univers. Tout ce qu’il fait est merveilleux et amusant et incroyable, du moins quand il est un bébé. Quand l’enfant grandit, le discours change de façon imperceptible. Tu pimentes la conversation avec une phrase adorable que ton enfant à dit ou de la fois où la fois que tu pensais saigner du nez tellement t’étais en esti après lui, c’est selon ton auditoire. Il y a les histoires de pleurs toute la nuit, de premier caca dans la toilette, de rot bruyant au restaurant et les incontournables histoires de gastro. Ça, le parent en raffole. Il est toujours question de fluides corporels dans les histoires d’enfants. « Mon Dieu qu’il a été malade. » « Mon Dieu qu’il feelait pas. » « Mon Dieu qu’il a vomi! » « C’était épeurant tellement il vomissait! » Dada, qui est toujours prêt à placer une bonne blague aux moments les moins appropriés, lâche alors un commentaire du genre: « Hiiii, est-ce que sa tête a fait un 360 et elle s’est masturbée avec un crucifix? »

stephh harwood exorcist.jpg

As-tu essayé de lui donner une boisson du style Pédialyte? Peut-être ça lui f’rait du bien…

Bon, c’est évidemment là que le parent se tourne vers moi, somewhat indigné, me fixant avec la tête légèrement penchée sur le côté, incertain, terrifié même. « Ce n’est pas drôle. Elle a vomi toute la nuit! J’ai été obligé de désinfecter la maison entière avec de l’eau de javel et du Purell! » Ok. I get it. La p’tite était malade pis elle a passé une ben mauvaise nuit. Les enfants sont précieux. Ils sont notre avenir. Teach them well and let them lead the way. Moi aussi j’connais la chanson de Whitney.

Et que c’est sérieux, mon Dieu que ce n’est pas drôle. Ne touche pas à ça, reste assis, écoute bien, mange tous tes brocolis, fait un arrêt complet, fait du jogging, bois pas trop de vin, passe du temps en famille, laisse pas de graines de toast dans le beurre, rince ton recyclage, mange pas trop de chips, rit pas de la grosse madame. C’est sérieux la vie. I know, I know. Y’a ben du drame dans le monde. Tous les jours des gens sont assassinés, il y a la guerre, la corruption, les génocides. Quelqu’un, en ce moment même, se fait laisser par un être cher. Quelqu’un se sacrifie pour celui qu’il aime. Quelqu’un tombe en amour, quelqu’un pleure. Un bébé naît et une famille est en deuil pour un grand-père qui vient de mourir. La vie est pas facile et triste et grise. La vie devient particulièrement sérieuse quand tu deviens parent. Tu deviens un nouveau citoyen du pays de la parentalité, et ici, il y a beaucoup de règles à suivre. Ou à ne pas suivre. Combien d’articles ou reportages sur la famille et les enfants sont réellement sur des conseils constructifs et non à propos des choses À NE PAS faire? Je sais que ce n’est pas un avis très populaire parmi certains parents, mais quand est-il du essai/erreur avec les enfants? Après avoir collé ma langue sur la p’tite barre de métal dans le congélateur, j’ai apprit que ce n’était pas une bonne idée! Ma mère m’avait dit de ne pas coller mon pouce sur le l’allume-cigarette dans l’auto, je l’ai plus fait après m’avoir brûlé! Faire des acrobaties avec un pantalon jogging usé devant la cour d’école entière, ce n’est pas une bonne idée car les pantalons risquent de FENDRE! Et j’ai appris qu’il fallait toujours, TOUJOURS, cogner à la porte de la salle de bain avant d’entrer quand mon père y était.  Vous voyez, essai/erreur!

Et qu’en est-il de l’humour? T’sais, en rire une bonne shot. Parce que, avouons-le, c’est pas mal ridicule être parent. C’est ridicule quand tu décides de ne pas passer la balayeuse sous prétexte que ton p’tit dort (yeah right). C’est ridicule quand tu envoies une photo de caca à ton époux tellement tu es fier de ton enfant. C’est ridicule quand tu manges en cachette les Goldfish de ton enfant…ou ses bonbons d’Halloween. C’est ridicule parce que tu dois épeler des mots pour ne pas te faire comprendre (ou parler l’anglais) quand tu veux dire à ton conjoint que tu as envie de manger un P-O-P-S-I-C-L-E ce soir (ou que tu veux F-O-U-R-R-E-R ce soir, c’est selon). C’est ridicule lorsque tu réalises que tu es en train de tenir tête et raisonner un enfant en pleine crise, alors qu’il serait plus facile d’apprendre le latin ou de faire le Moonwalk sur un pied seulement. C’est ridicule parce que tu passes des soirées à t’en vouloir d’avoir puni un enfant, alors que lui s’en rappelle plus vraiment le lendemain. C’est ridicule parce que c’est quelque chose qui change ta vie complètement sans la changer du même coup. C’est ridicule et c’est drôle de voir à quel point tu changes même si tu t’étais juré de toujours resté le même. C’est ridicule pour toutes les bonnes raisons.

Alors, peut-être peut-on se permettre d’en rire un peu. De faire un « fuck you » dans le dos de notre p’tit quand il ne veut pas s’habiller. De dire que notre p’tit est un asshole. De rigoler de la fois où on était tellement fatigué qu’on s’est endormi sur le divan tout les deux. De la fois qu’on a pété dans l’église. Parce que, malgré toutes nos belles précautions, le résultat ultime est que notre enfant va grandir et va se lancer dans le monde sans vous derrière lui pour le guider et lui dire quoi faire ou ne pas faire. Il va faire ses propres erreurs, probablement vous blâmer pour quelque chose, se payer une thérapie pis vous pardonner en fin de compte. Fac riez. Riez out loud tout en regardant votre argent fondre comme neige au soleil, vos cuisses épaissir, vos cheveux amincir et votre jeunesse s’envoler dans le bleu du ciel. Si c’est pas drôle ça, rien ne l’est.

Dada Blaise

P.S: Dada croit aux pouvoirs du ridicule et du rire. La preuve, il a déjà fait bleacher ses cheveux. Et à déjà rencontré Steph Carse. EN PERSONNE!

8 Genres de Parents que tu risques de rencontrer à la piscine

Être un adulte semble simple et reposant, et en majeur partie ça l’est. Tu peux décider de l’heure à laquelle tu te couches (9:33, whohoo, wild night!), tu peux manger tout un pot de Haggen Daas beurre de pinotte et chocolat pour déjeuner (ben quoi, le beurre de pinotte c’est au déjeuner qu’on mange ça!) et tu peux choisir d’écouter un film d’horreur avant de te coucher (et ne pas dormir en surveillant la fenêtre voir si les aliens vont arriver pour te kidnapper).

Être parent signifie que toute cette belle liberté se retrouve câlissé par la fenêtre et ta vie se concentre maintenant à une chose uniquement: entertainer le p’tit. Oui, d’accord, il faut également le nourrir, le laver, l’éduquer et l’aimer, mais ça c’est des broutilles. Plus ton enfant grandi, plus son besoin en activité augmente violemment. Comme tu veux que ton enfant soit épanoui dans le plus de sphères possibles et que faire des casse-têtes d’animaux et de la peinture à doigt commence à te taper sur le système, tu te dois de l’inscrire à des cours. Et des cours pour les enfants, il y en a une toute une panoplie. Ballet jazz funky/slutty, karaté post-moderniste, gymnastique haïtienne, hockey pro-féminisme, peinture expressionniste, danse moderne dans un leotard moulant, il y en a pour tous les goûts.

Comme Dada n’est pas trop aventureux et que Petit Pou est une p’tite affaire gêné (l’équivalent d’un chat sauvage qui crache quand on lui dit « bonjour »), nous avons opté pour les cours de natation. Les premiers cours de natation d’un enfant doivent se faire avec le parent, alors c’est avec JOIE que j’ai sorti mon plus beau maillot qui balloune dans l’eau, mes manboobs et mon casque de bain bien assorti qui étire mon visage comme celui de Manon Leblanc.

Manon-Leblanc-fiche-personne.jpg

On peut la voir ici en train de pleurer à chaudes larmes.

La Piscine. Quel bel endroit pour se retrouver un samedi matin, étouffant dans l’air stagnant et plein de chlore, pataugeant dans le jus d’enfant et l’eau tiède de l’avant-veille. Et c’est aussi une belle occasion de rencontrer des parents comme vous et vous faire de nouveaux amis! Après tout, vous allez passer presque treize samedi matins ensembles, alors voilà l’occasion de faire connaissance au travers l’apprentissage de la nage du p’tit chien qui se tortille. On le sait, se faire de nouveaux amis est un procédé tortueux, surtout lorsqu’on porte un maillot de bain et c’est beaucoup moins facile qu’à la maternelle où le simple fait d’avoir tout les deux un chandail jaune faisait de vous des BFF.

Voici donc un autre volet dans ce petit guide simple et pratique, cherchant cette fois-ci à vous aider à reconnaître les différents types de parents qui barbotent dans les piscines municipales afin de vous aider à choisir avec qui vous pourriez aller magasiner des napperons agencés un de ces quatre:

La Swim Mom

Ici, c’est SA piscine. Elle y a fait ses cours quand elle était jeune, fac elle est en terrain connu! Elle est impliquée dans la vie de ses enfants et damn it, ils sont mieux d’être reconnaissants! La Swim Mom va te faire douter à savoir si ton enfant est paresseux, stupide ou un désadapté social. Peu importe les réussites de ton p’tit l’enfant de la Swim Mom l’a déjà fait avant et de façon ben meilleur. Elle est évidemment avec toutes ses meilleures copines, avec leur serviettes agencés et leurs jugements à outrance, parce que toi tu as une serviette de bain rugueuse et ton p’tit à encore une trace de confiture aux fraises sur le coin de la bouche.

La Goddess

Elle est jeune, dynamique et surtout, athlétique. Elle a une peau de cuivre, des lèvres pulpeuses et des jambes qui finiront plus jamais de finir. Elle fait du CrossFit à chaque matin, du Pilates avant de se coucher et du Pole Dancing pour relaxer. Son maillot de bain, taillé dans le succès, est noir charbon bordé de fil doré et retient à peine son énorme poitrine ronde qui défit les lois de la gravité. Même son casque de bain est fashion et ne lui donne pas tout l’air de Bibi. Elle arrive la dernière parce que ça ne pourrait être autrement, marchant avec grâce et assurance, laissant une traînée de papillons dans son sillage. Elle scrute les enfants pour discerner qui pourrait faire ombrage à sa p’tite. La mère et la fille sautent en tandem dans l’eau et exécute une routine de nage synchronisé à couper le souffle. Le mot échec ne fait pas partie de son vocabulaire.

La Pimpante

Et qu’elle a donc du fun aujourd’hui! Son maillot te rappelle ceux des nageuses Allemande Olympique et son casque de bain n’est pas agencé, mais c’est pas grave, elle s’amuse! Son p’tit possède quarante-cinq différents surnoms et il semble serein et pleinement épanoui. Dans l’eau, ils sont encore plus heureux, tellement que tu as envie de la puncher en pleine face. À chaque saut et vagues, elle pousse des cris orgasmiques et rit à gorge déployée alors que son p’tit est déjà capable de faire des culbutes sous l’eau. Ils s’aspergent avec la joie de la complicité, oubliant du coup le reste du groupe. La monitrice, enragée car elle se fait voler le show, est obligé de monter d’un cran son enthousiasme et sourit à s’en fendre les joues. Si la Pimpante ne fait pas attention, elle risque fort de finir au fond de la piscine après avoir reçu un violent coup de nouille rose bonbon. De votre part ou de la monitrice.

La Rigide

Elle est en public, alors watch out. Elle ne s’attend à rien de moins qu’un comportement exemplaire de son p’tit de 2 ans. On attend son tour, on glisse pas, on pousse pas et, Seigneur Dieu, on se mouche pas directement dans l’eau comme l’autre là-bas (le mien qu’elle pointe du doigt). Elle a beaucoup de règlements complexes, beaucoup de pauses réflexions et elle aime répéter: « fais le bon choix ». Pendant ce temps, les autres enfants hurlent de joie dans la pataugeoire alors que le sien doit expliquer en 3 phrases argumentatives pourquoi il a voulu mettre la baleine de plastique dans son maillot de bain.

La Criarde

Sur les bancs elle est calme et composée mais perd tout sens d’amour propre et dignité lorsqu’elle touche l’eau. Lorsqu’il est temps d’encourager son enfant, elle le fait comme si c’était le jour du Jugement Dernier. Un peu plus et on se croirait dans son intimité avec son mari. « Pousse plus fort! », « Plus vite! De plus grands coups! », « Tourne toi sur le dos! », « Vas-y mon champion! », « Fais l’étoile, écarte tes jambes! ».

Le Papa Dude

Il est un des précieux mâles de la piscine, armé de sa bonne humeur gamine et son attitude relax. Il parle à tout le monde, les autres parents, les enfants, les p’tites lifeguards, le concierge et la vieille madame qui pensait que c’était son cours d’aquaforme. Il a un ou deux tatous, une barbe et un maillot de bain avec des palmiers. Il chantera certainement pas au début avec la monitrice, mais s’investit à fond la caisse dans les différents styles de nage. et il éclatera d’un rire similaire à un jeune de treize ans qui écoute Beavis et Butthead quand vient le temps de sauter dans l’eau. Son p’tit risque d’avaler quelques bouillons car il est souvent occupé à regarder les gros seins des autres mamans.

Le Gay Dad

Un nouveau modèle qui apparaissait rarement jusqu’à présent. Fier porte-parole du « Dad Bod », le Gay Dad trouve l’eau anormalement frette et que les nages sont répétitives (à quand la nage de la sirène?), mais se dévoue malgré tout pour son p’tit. Il ADORE quand vient le temps de chanter en début de cours, il sait tous les mouvements et est beaucoup trop enthousiaste quand vient le temps de faire les cris d’animaux. Il rend les dames à l’aise, peut-être même un peu trop car elles ont tendances à lui confier, entre deux sauts des p’tits depuis le tremplin, qu’elles aimeraient essayer le trip à trois avec leurs époux et quel lubrifiant il suggère pour…you know. Il est à l’aise pour jaser sexualité, mais pas dans une piscine probablement rempli d’urine fraîche.

Les Eux Autres

Oh yeah. Ils sont là. En couple. Ugh…Leurs maillots sont blancs, leurs sourires aveuglants et leur rires cristallins. Ils font la salutation au soleil avant d’entrer dans l’eau avec leur petite Eurydice qui porte un maillot Jean-Paul Gauthier et un casque de bain Prada. Dans l’eau, le père nage aussi vite que Michael Phelps et la mère explique aux autres sa recette de crème solaire maison fait à base d’huile de noix de coco, de sauge et du sperme de son mari. Les Eux Autres ne sont pas d’accord avec la chanson « Y’avait des crocodiles » car elle véhicule une image judéo-chrétienne de l’Arche de Noé. Ils n’aiment pas non plus qu’on demande aux enfants de nager « comme un chien », trouvant la comparaison dégradante .

 

Si vous réussissez à vous faire amis tout en gardant la tête hors de l’eau et vos parties intimes dans votre maillot, je vous félicite. Ça ben d’l’air que je l’ai pas pantoute.

Dada Blaise

Dans le même genre:

 12 GENRES DE PARENTS QUE TU RISQUES DE RENCONTRER AU PARC

Papa pis Dada sont sur Facebook! Il y a des blagues pathétiques à allez lire régulièrement. Go for it!

15 phrases que je ne pensais jamais dire un jour

Avant d’avoir des enfants, tu te fais beaucoup de promesses. Mon p’tit n’écoutera pas la télévision avant qu’il ait 2 ans. Moi j’vais être capable de contrôler mon enfant à l’épicerie. Voyons, c’est pas si difficile, tu lui dis non pis c’est toute! Mon p’tit va manger des légumes à chaque repas. Je ne vais pas parler de caca et des heures de sommeil de mon enfant avec mes amis. J’vais dormir quand le p’tit va dormir. Je ne vais jamais dire: « O.k, arrête de parler », « Parce que c’est moi qui décide! », « Va demander à ton père » ou « C’est à qui le gros caca? »

Hé oui. Guess what? Tu vas tout faire ça. Et même plus! Voici 15 phrases que je ne pensais jamais dire à voix haute un jour:

« Enlève ton pénis de sur la table. »

« On ne liche pas le plancher de l’épicerie mon ti-gars. »

« Enlève ton pénis de sur mon coussin. »

« Est-ce que c’est du chocolat ou du caca ça? »

« Enlève ton pénis de sur le iPad. »

« Je le sais que tu as envie de caca, ment moi pas! »

« Là va glisser pis t’es mieux de t’amuser, compris? »

« Oui grand-maman a un vagin. »

« As-tu mis ton doigt dans tes fesses? »

« As-tu trouvé ça dans les poubelles? »

« Enlève ton pénis de sur la télévision. »

« Arrête de licher le chat! »

« J’ai pas dit ton câlisse de père. J’ai dit ton réglisse de père. RÉGLISSE. »

« Parce que j’aime pas me faire mordre, correct là!? »

« Ah ouain t’es capable de faire 3 culbutes de suite? R’garde, moi j’suis capable de faire un nœud avec ma queue de cerise avec ma langue! Same thing! »

 

Dada Blaise

Pour plus de ridicule quotidien, clique drette-là

Gratienne et Françoise-Rutabaga se brossent les dents

mother and daughter baby girl brushing their teeth together

Brosser les dents de la petite Françoise-Rutabaga est un vrai plaisir pour Gratienne. Elle utilise une pâte à dent qu’elle a concocté elle-même avec son lait maternel et de l’huile de noix de coco. La petite peu ainsi en ingurgiter des tonnes sans danger. C’est l’activité idéale pour tisser des liens solides entre la mère et la fille et également relaxer un peu après une longue journée à la garderie/boulot. Remarquez comment la petite ne mord pas la brosse à dent ni les doigts de sa maman comme un chien galeux devant un os. Elle ne gigote pas non plus comme une pieuvre paniquée et ne tente pas de s’assommer sur le comptoir afin de terminer la besogne plus rapidement. L’évier, le comptoir, les armoires et les murs restent immaculés et ne sont nullement tâché de dentifrice ou de salive violemment craché par le bambin. La mère et la fille ressortent à chaque fois de ce moment transcendé et plus proche l’une de l’autre comme c’est pas possible. #youmustbedoingsomethingwrong

5 choses à faire pendant la crise d’un enfant

Avoir un jeune enfant c’est comme faire face à un Terminator.

« Il ne connaît pas la pitié, ni les remords, ni la peur. Et rien au monde ne peut l’arrêter, personne. »

killer machine baby_1.jpg

I’ll be back…tonight in your bed with a wet diaper.

La seule différence est que mon garçon de 3 ans est légèrement plus facile à comprendre que Arnold. Et qu’à la fin du film Arnold perd. Mon p’tit gagne toujours. Donc, quand je lui dis non, il entre en Terminator mode et détruit tout sur son passage. Et moi je ne suis pas Linda Hamilton. Je n’ai pas la force et le courage d’affronter le Terminator. Mon p’tit est irrationnel, changeant constamment de tactique et de moyens pour me détruire psychologiquement.

Heureusement, après l’avoir affronté aussi souvent, j’ai développé quelques petits trucs. J’vous les partage gratuitement, parce que j’vous aime ma gang de vous autres.

 

Ayez des pensées heureuses

Annoncez à votre famille que vous sortez dehors « 2 minutes », l’écume aux lèvres et l’oeil gauche tressautant violemment. Installez-vous dans la remise, la tête entre les genoux. Rappelez-vous les bons conseils de La Vie n’est Pas Un Magazine afin d’éviter d’être submergé par les événements et récitez votre mantra de pensées heureuses:

Il est la chose la plus précieuse qui existe.

Au moins il fait ses nuits…jusqu’à 4:30.

La maternelle arrive.

Au moins il est propre…même s’il sali tout le bol.

Ça aurait pu être des jumeaux.

Googlez

Pendant que votre enfant détruit pièce par pièce le fantastique château Playmobile que vous venez d’acheter pour une modique somme équivalant à la dette d’un pays pauvre, googlez avec l’énergie du désespoir pour trouver une solution à votre Terrible Two. Parmi des forums datant de 2008, trouvez aucune réponse à votre problème et réalisez à quel point il est en retard comparé au reste des enfants qui sont capables de chanter l’alphabet en allemand et décorer des cupcakes qu’ils ont cuisinés eux-mêmes. Terminez la soirée à l’urgence parce que vous vous êtes entêté de continuer à googlez jusqu’à plus soif, découvrant ainsi que cette petite rougeur sur la fesse gauche de votre p’tit était peut-être seulement une petite irritation causée par sa couche ou la bactérie mangeuse de chair. Vous n’avez pas pris de chance.

Stalkez sur Facebook

Attrapez votre téléphone et enfermez-vous dans la salle de bain pour quelques minutes de « me time ». Pendant que votre p’tit varge comme Jack Torrence dans la porte, scrollez comme un déchaîné sur Facebook et stalkez vos anciennes connaissances du secondaire. Trouvez rapidement une photo glamour de votre ancienne copine Mélanie, celle assise tout près de vous dans le cours de Géographie où elle apparaît mince et heureuse. Réalisez qu’elle semble être dans un bar branché avec Katherine Levac et Claude Bégin, riant aux éclats tout en se touchant la gorge de façon suggestive, verre de champagne dans une main. Fermez rapidement votre téléphone avant d’écrire un commentaire passif/agressif.

Mangez

Alors que le p’tit est en train de convulser de rage en étalant de la morve/bave/larmes sur votre porte-patio, dirigez-vous discrètement dans la salle de bain et ouvrez l’armoire à pharmacie. C’est ici que vous devriez cacher vos cochonneries. Enfilez vous trois, quatre palettes de chocolat ou une pleine poignée de M&M’s en cachette. L’interdit est presque orgasmique. Mais grouillez-vous et surveillez toujours la porte, car il n’y a rien de pire que d’avoir la bouche pleine d’Oreos et de voir retontir votre p’tit. Ou votre mari.

Buvez

C’est inévitable, mais la meilleure solution est souvent la plus simple. Ouvrez une bouteille, prenez un contenant quelconque qui est semi-propre et buvez, adossé au comptoir avec votre téléphone dans l’autre main. En prime! Envoyez des textos furieux à votre époux comme: « Es-tu encore à la job? » « Demain tu prends congé de ta job ou j’crève les pneus de ton char. » « J’m’en fou que tu aies une maîtresse, ramène-la à la maison qu’elle s’occupe des enfants le temps que j’me lave la tête. »

 

Dada Blaise

Partagez cet article avec les parents qui vivent ces crises. Ils sont nombreux. Ne les laisser pas dans le besoin.

Gratienne vous dit « bonjour » de Paris!

tumblr_nhrr0mvkrI1tm081co1_400.jpg

Il y a de ces journées où tout va mal. Le lave-vaisselle déborde, les pivoines n’ont pas la bonne couleur de blanc pour les photos Instagram, la petite a égaré son Etch-a-Sktech Swarovski et les macarons n’ont tout simplement pas la bonne teinte de bleu pervenche. Quoi de mieux pour remonter le moral d’une Gratienne qui a le blues qu’une petite virée surprise à Paris pour participer à la Fashion Week? Et hop, allez, on prend la vie du bon côté, on met de côté les pressions inutiles comme la performance et l’argent et on PROFITE de la vie, tout simplement. Une fois là-bas, Gratienne habille la petite Françoise-Rutabaga d’une simple robe de dentelles Sophie Hallette qu’elle avait heureusement amenée avec elle, prend la poussette vintage qu’elle a retapée comme projet/bricolage avec sa meilleure amie Vanessa Sicotte et sort avec quelque chose de confortable et sans artifices inutiles, faisant fi des codes vestimentaires que lui impose la société, c’est-à-dire ses sous-vêtements Victoria’s Secret. #takingtimeforyourself #feelingpretty

 

12 Genres de Parents Que Tu Risques de Rencontrer au Parc

Se faire de nouveaux amis parents est un art subtil et délicat. C’est comparable à l’expérience du secondaire: tu sues abondamment, tu es awkward avec tes blagues plates et tu essaies d’impressionner les autres en glissant subtilement dans la conversation que tu as déjà rencontré Marina Orsini en personne. Bref, c’est difficile. Les parents pourtant, il y en a partout. On les retrouve normalement dans les sphères habituelles du monde de l’enfance, notamment le Zoo, la Ferme, le Magasin, la Clinique ou le plus populaire et accessible à tous, le Parc.

Le Parc est une oasis, un point de convergence, une microsociété en soi qui est en effervescence trois saisons sur quatre, en particulier l’été où les parents et leur progéniture viennent se désaltérer et sortir de la maison avant de lancer les bébèlles qui traînent par la fenêtre. Papa pis Dada ont la chance (ou malchance), d’habiter à trois pas d’un parc. Le genre de parc bucolique avec un petit boisé, des jeux colorés aussi impressionnants qu’à la Ronde et surtout, des jeux d’eau l’été.

Hamster Dramático

I know. Jeux d’eau. Fac du monde, y’en a comprends-tu? Le monde entier vient jouer dans NOTRE parc durant l’été. Papa pis dada ont donc l’occasion de voir un beau lot de parents, chacun d’eux un ami potentiel. Naviguer parmi les différents types de parents n’est pas chose simple et encore moins lorsque vient le temps de choisir lequel parmi eux pourrait partager vos intérêts pour la randonnée pédestre et le sexe tantrique.

Voici donc un petit guide simple et pratique pour vous aider à reconnaître les différents types de parents qui peuplent les parcs de la banlieue et de la ville:

La Classique Névrosée

Le bon vieux modèle de parent, une indémodable. Elle peut aussi être appelée Soccer Mom, Hockey Mom ou Karine. Reine de la banlieue, préoccupée, anxieuse et surchargée, elle a le minivan rouge et est heureusement mariée depuis l’Université. Elle travaille à temps plein ou temps partiel et gère tout: les cours de patins de la p’tite, le rendez-vous chez le dentiste, la soirée massage sensuelle et son cours de Zumba avec une frénésie terrifiante. Elle a minimum trois enfants, de la brou dans le toupet, mais son sac à couche contient TOUJOURS tout ce qu’il faut. Elle est prête tsé. Elle te fait toujours sentir un peu cheap parce que toi t’as oublié les Goldfish, mais elle va te donner un peu des siens avec générosité. Elle peut être étonnamment drôle et vulgaire après une coupe de vin blanc et peut même te mentionner lequel de ses enfants est son préférée.

La Hipster/Trendy

Un nouveau modèle. Elle est jeune, éclectique et à la mode. Ses enfants portent des noms comme Aglaé, Rosco ou Ruth pis ils sont toujours mieux habillés que les tiens, dans des teintes de blanc et de gris, avec des bretelles pis une petite casquette de chef de train au goût du jour.  Elle a un sac à couche de cuir Pendleton, des jeans délavés, des mocassins tendance et, le plus important, des foulards. Tellement de foulards que tu t’interroges comment elle fait pour respirer avec tout ça autour du cou. Elle a de longs cheveux onduleux qui tombent toujours avec justesse, même lorsqu’elle glisse à vive allure sur la glissade orange avec son p’tit entre les jambes. Tout est blanc et pur dans sa maison et elle boit uniquement des limonades de poires et raisins verts qui brillent dans le soleil. Elle est sympathique, mais dure à juger parce que ses énormes lunettes soleil cachent constamment ses yeux.

La Cauchemardesque

Elle conduit un bigass gros VUS, même si elle a seulement deux enfants, qui d’ailleurs ne sont pas du monde, poussant ton p’tit qui a de la misère à grimper dans l’échelle comme si c’était un tas de nothing, hurlant pis sacrant du même coup. Elle est d’un certain âge et s’entête à garder la coupe de cheveux garçonne rouge auburn avec des mèches blondes, même si c’est plus à la mode depuis 2003. Sa phrase préférée : « En tant que mère, je ne crois pas que… », « Moi je… » et « C’est qui le responsable ici? » Elle a beaucoup de bagues et des sandales de plage peu pratique pour courir après son garçon qui balance une branche de bois au-dessus de la tête des nourrissons dans le bac à sable. Ce n’est pas ma préférée de la gang.

La Surprenante Jeunesse

Elle a une grosse maison proche du parc parce que son chum est dans la construction, ce qui veut dire qu’elle est une maman à la maison. Elle vient au parc en yoga pants ou joggings, ses cheveux sont remontés en chignon pis elle mâche de la gomme. Vite de même, tu la sous-estimes, parce qu’elle est plus jeune que toi et qu’elle reste souvent assise sur le banc, mais elle te remet brusquement à ta place quand elle lève le ton pour dire à ses enfants de se calmer pis le parc au complet l’écoute et lui obéit. Elle a une voix rauque et chaleureuse pis elle fait des gros câlins à ses p’tits quand ils passent près d’elle, pour ensuite leur donner une petite tape sur les fesses en leur disant d’aller jouer plus loin. Elle texte constamment alors que ses enfants roulent sur la piste cyclable avec leur brand new Kid Trax Electric Mini Cooper jaune. Elle n’est jamais seule, habituellement accompagnée de son amie servile qui allaite en public et qui aime l’annoncer à voix haute. Elles sont relativement difficiles d’approche.

Le Père Compétitif

Il est jeune et quelque peu déboussolé d’être là en plein jour. Il porte des chandails lousses, des shorts pis une obligatoire casquette. Lui, il a pas des enfants, mais bien des kids. Il joue dans les jeux avec férocité et ses jeunes sont mieux d’avoir du fun avec lui. Il te pose beaucoup de questions sur ton enfant et ses intérêts, mais juste pour avoir une occasion de parler de son kid, pis à quel point il a parlé et marché rapidement pis qu’y joue déjà au hockey Bantam AAA. Il se permet le léger flirt inoffensif, mais personne ne semble intéressé à lui rendre l’appareil. Il est fin pareil, mais reste jamais bien bien longtemps.

La DIY

Elle, a choisi le bonheur, pis ça paraît en chriss. Elle a sacrifié beaucoup trop pour être mère pour voir son rejeton se péter la gueule en tombant de la cage à singe, donc il est mieux de rester tranquille. Elle a un chemisier serré comme ses cheveux, une caméra Nikon au cou pis des souliers Dansko. Elle a un enfant, qui porte toujours un chandail de cashmire qu’elle a tricoté elle-même. Elle a apporté son kit à bulle géante fait maison, un cerf-volant aux couleurs si chatoyantes que ça te fait pleurer de voir tant de beauté et des cupcakes Shopkins et Avengers pour tous.  Elle est une habituée du parc et à déjà toute sa clique, comme au secondaire, donc oublie ça. Mais semblerait-il qu’elle soit réellement fine.

Le Mâle Alpha

Spécimen rare, mais qui vient changer toute la dynamique du parc quand il arrive avec son T-shirt V-neck serré et ses bras musculeux. Il est grand et beau comme un dieu, avec la barbe de 3 jours perpétuelle et ténébreuse. Tous, hommes, femmes, animaux, insectes, s’approchent imperceptiblement de lui et espèrent ardemment qu’il grâce leurs présences d’un regard ou salut de la main. Il marche en tenant tendrement la main de son enfant et te lance un sourire à te faire exploser la petite culotte. Il s’installe normalement près de l’abreuvoir, où il croisera une connaissance tout en se plaçant une jambe sur le banc et en s’ajustant le paquet, imposant ici sa dominance sexuelle sur le reste des spécimens du parc. Il joue brièvement puis repart aussi vite sur son vélo Bianchi Infinito, le p’tit bien attaché à l’arrière. Il est approchable, mais lui parler se révèle être une expérience drainante et peu satisfaisante, car tu dois constamment replacer ta mèche de cheveux dû à la nervosité. Après son départ, tous se demandent s’ils ont imaginé un telle créature ou bien s’il existe réellement.

La « Pauvre Elle »

Elle est habituellement assise sur le banc, sa veste attachée tout croche, sa brassière d’allaitement dépassant de sa camisole pis un collier de noisetier dans le cou. Elle a une trâlée de jeunes et semble elle-même surprise qu’ils soient tous les siens. Elle n’a pas dormi depuis 8 ans et sa lèvre inférieure tremblote continuellement. Venir au parc est son seul moment de relative paix et elle s’excuse constamment aux autres parents, en prévenance des futurs mauvais coups de ses enfants. Elle lance le sac à collation dans le terrain de jeux pour que ses enfants se nourrissent en poussant un cri tribal. Elle aimerait ben ça jaser, mais elle a de la difficulté à prononcer des consonnes, donc elle risque de ne pas trop te répondre.

Les Grands-Parents

Ils gardent le p’tit pour la journée pis ils sont ben excités. Le grand-père est un peu brusque et pousse l’enfant un peu trop fort dans la balançoire, mais se dit que ça forme le caractère. La grand-mère tant quant elle est toujours prête avec son pouce humide pour nettoyer une saleté proche de la bouche. Ils n’ont pas de maillot de bain pour le p’tit, mais c’est pas grave, il peut y aller en petite culotte, ça dérange pas. Ils vont te jaser longuement pis complimenter ton enfant sans bon sens, tout en expliquant la vie et le travail de leur fille, la mère du p’tit. Ils sont ben sympathique mais lorsque tu mentionne « J’ai googlé… » ils se jettent un regard surpris et gêné, croyant que tu parles de masturbation.

Le Sweet Papa

Il a les épaules creuses et porte un petit polo trop serré. Il a sa petite bedaine de brownies et vin rouge qu’il déguste en cachette une fois que tout le monde est couché. Il a commencé à câler, lui donnant l’air plus vieux qu’il ne l’est réellement.  Il cajole ses enfants et joue avec eux, son plaisir réel et abondant. Il aime Star Wars, à apporter des collations qu’il a cuisinées lui-même et ne sort jamais son téléphone, mais bien un magazine de Ricardo. Il aime jaser avec tous les enfants du parc, même le tiens alors qu’il fait une crise de bacon parce que tu ne veux pas le laisser manger du sable. Il va te jaser de sac à couche et de garderie et de quel chien est le meilleur dans Pat Patrouille, mais si tu fais une blague grivoise, il saura pas trop comment réagir.

Les « Eux Autres »

Ah « Eux Autres ». On sait ben, « Eux Autres » ils l’ont l’affaire. Ils sont généralement en couple, parce que mon dieu qu’ils sont unis et sereins. Elle a un collier de perles et lui des grosses lunettes carrées et noires. Elle a fait un pâté chinois avec des lentilles et son lait maternel, lui, il a apporté un livre « Algebra For 3 Years Old ». Leur petit est tranquille et joue intelligemment, ce qui est encore pire, ne lance pas de roche et ne demande jamais d’aller aux toilettes alors qu’il est dans la balançoire. Les deux sont heureux et ont une belle complicité et tu pressents que le soir venu il l’insulte sauvagement au lit et qu’elle en redemande. Ils vont sûrement venir te parler que ça te plaise ou non et te faire remarquer subtilement que ton enfant fait juste tourner tout en faisant des cris d’animaux et ne joue pas beaucoup avec les autres alors que le leur a construit la chapelle Sixtine avec des petits copeaux de bois et des branches d’arbre. « Si c’était mon enfant… » ou « Selon les experts… » va leur sortir par la yeule de temps en temps, fais de ton mieux pour les ignorer.

Le Gay Dad

Le pire. Il est maussade, envieux et juge secrètement tous les autres tout en souhaitant être leur meilleur ami pour la vie. Il aime bien son p’tit, mais là glisser pour la quarante millième fois dans la glissade, ça ne lui tente pas, ok là? Il porte du linge ample pour cacher son corps ravagé par les restants de Ficellos et tente de ne pas se planter la face car il est du genre à tomber le cul par-dessus tête devant tout le monde en faisant une pirouette pour faire rire son garçon. Tu peux lui parler mais son sujet de conversation s’arrête aux comédies musicales et des blagues cochonnes. Aussi, garde pour toi que ton enfant mange cinq portions de légumes et de fruits par jour, car lui y tient pas tant que ça à le savoir.

Bien évidemment, ceci n’était qu’une petite parcelle du merveilleux monde des parents. Certains se demanderont: Wow, est-ce j’ai tant besoin de me faire des nouveaux amis? Mes vieux amis ne font pas l’affaire?

La réponse est: oui tu dois te faire des nouveaux amis. Il n’y a rien de mieux que de partager vos affaires plates à propos du manque de sommeil, de la gardienne pas gentille ou de la voix stressante des Tut Tut Bolides avec un autre parent qui partage la même chose en même temps que toi. Et si en plus vous découvrez que vous aimez tous les deux les films de Tarantino et les chansons de Lana Del Rey, tant mieux pour vous, une belle amitié est née!

Et garder aussi vos vieux amis tant qu’à faire. Ils en connaissent beaucoup trop sur vous.

 

Dada Blaise

Soyez top cool, partagez cet article. 

Soyez encore plus top cool, amenez-moi magasiner une nouvelle thermopompe. 

 

 

 

 

Gratienne vous présente son époux

 

shirtless-jogger-ethan-renoe-is-a-new-internet-sensation-05.jpg

J’ai l’honneur de vous présenter l’époux de Gratienne, le rutilant Achilles. Achilles est un homme de son époque, c’est-à-dire viril et savamment poilu, qui sait être tendre et blagueur sans être méchant, mais qui déteste salir ses pantalons délavés et ses souliers Keds inutilement. Achilles demande peu de la vie, aime les bonheurs simples comme la plongée sous-marine dans le lac Memphrémagog pour cueillir des troncs d’arbre pétrifié, la sauce Tabasco, les chansons de Jonathan Painchaud, du beurre dans les fesses, dire qu’il connaissait les Artic Monkeys avant qu’ils soient populaires et jogger torse nu sous la pluie d’avril. Achilles est un père attentionné et rieur. Il ne perd jamais patience parce que le p’tit insiste pour le regarder aller aux toilettes, ni lorsqu’il voit la grosse grafigne sur son char causé par le tricycle de l’autre. Il joue au parc avec les enfants du matin jusqu’au soir et ne prend jamais de pause, surtout pas pour aller à la salle de bain ou boire un peu d’eau car il risquerait de manquer un fou rire ou une étincelle dans les yeux des enfants. Il tond la pelouse, sait réparer la lumière qui clignote, construit une cabane dans les arbres, lit des histoires en anglais avant le dodo, joue de la guitare et chante pour égayer les fêtes d’enfants et a toujours la libido respectueuse dans le tapis. Il est médecin parce que of course.

#soblessed #sohappyIcouldvomit