Votre Halloween par Papa pis Dada

Vous le saviez, je le savais, mais l’inévitable arrive finalement demain, drette dans la pluie frette pis la frénésie du costume: l’Halloween. L’Halloween, comme vous le savez, est l’occasion de rôder au travers les rues sombres de la ville avec vos enfants déguisés en animal afin de leur apprendre une belle leçon comme quoi c’est correct de supplier des étrangers pour avoir des bonbons. Comme j’suis genre un devin pour tout ce qui attrait les activités familiales, voici en gros à quoi devrait ressembler votre journée de demain.

5h.     Votre enfant retontit dans votre chambre avec les cheveux à droite et les pupilles dilatés comme s’il était sur un gros high d’ectasy, proclamant haut et fort son amour pour l’Halloween et s’il peut déjà mettre son costume. Bonjour la vie!

5h11.   Après un débat féroce qui passe proche du tir au poignet, vous avez réussi à convaincre à votre enfant qu’il vaut mieux se recoucher et attendre que son câlice de réveil montre un p’tit soleil avant de se lever, afin d’être bien en forme pour ce soir. Rappelez à votre enfant aussi que s’il se recouche pas, il risque de voir tous les beaux bonbons qu’il a ramassé durant la soirée r’virer dans le fin fond du bol de toilettes.

6h.     Le p’tit soleil est apparu sur le cadran, donc levez-vous au plus chriss.

6h à 6h30.    Préparez les boites à lunchs ainsi que les cupcakes surprises d’Halloween en forme d’araignées coquines pour la classe de votre enfant, cupcakes qu’il fallait avoir préparé la veille mais que vous aviez oublié, préférant regarder Tous pour un châlet en petites culottes sur votre divan à la place.

6h30.      Préparez un savoureux déjeuner que personne ne va manger tant ils ont l’excitation dans le derrière. Apprêtez vous à jeter céréales et œufs dans le compost pour finalement entendre vos enfants réclamer qu’ils ont subitement très faim.

7h.           Sortez le costume d’Halloween du bébé et de l’enfant. Regardez les yeux confus de votre enfant qui vous signifie de façon saine et raisonnable que ce n’est pas ce costume-là qu’il souhaitait porter. Votre enfant est terriblement déçu de vos capacités parentales quant à deviner télépathiquement ses changements d’idées. Devant l’inévitable, il accepte néanmoins ce costume affreux que vous aviez commandé sur Internet en échange de votre patience. Vous mettez le costume à bébé également, qui semble se dire : « What the fuck? Pourquoi tu me mets un gros ananas sur la tête? ».

7h22.         Appliquez avec délicatesse et finesse le maquillage réclamé par votre enfant. Pas de simple moustaches ou un petit nez rouge, no bitch. Il veut le même maquillage que sur le vidéo Youtube de Swan et Néo qu’il a vu l’autre jour, avec des effets d’ombre et 3D.

Sans titre

Tiens mon p’tit pit, t’es ben beau comme ça. Pareil comme sur ton vidéo!

 

7h25.      Peu importe votre dévouement au maquillage, votre enfant enfile son foulard et sa tuque et vl’à ti-pas tous les beaux fruits de vos efforts qui finissent beurrer tout croche contre le tissu. Câlice.

7h30.       Tentez d’emmitoufler votre bébé dans le siege de voiture sans l’étouffer avec son jovial et fantasque costume qui lui remonte par-dessus la bouche.

8h à 15h.    Boutte calme. Sauf si comme moi vous œuvrez dans le monde des enfants, alors là, vos oreilles bourdonnent sous les cris incessants d’excitation d’un groupe survolté d’enfants tout en suant dans votre costume trop serré qui frôle dangereusement l’appropriation culturel que vous vous obstiné à mettre années après années.

15h30.     Votre enfant de retour de l’école/garderie/centre correctionnel est déjà primé pour aller faire la tournée de l’Halloween. Il est en convulsion sur le tapis du salon alors que vous vous démenez pour préparer un repas simple et succulent qui plaira à toute la famille. La télévision sera votre bonne amie pour ce soir. Votre plat de macaroni ne sera nullement savouré puisque votre enfant se lèvera huit fois pendant le repas pour aller voir si le soleil a commencé à aller se coucher pour signaler l’heure de l’Halloween. Également, vous aurez été sûrement interrompu par des Halloweenieux trop excités qui passent à 4h15.

17h.         Dès les premières traces de noirceur votre enfant hurle qu’il est temps de partir au plus chriss. Aweille les costumes pis le beau maquillage. Mettez-y moins d’efforts, il va faire noir pis pleuvoir anyway.

Promenez-vous de maison en maison avec votre jeune enfant a qui vous avez revêtu son plus beau manteau d’hiver histoire qu’il ne pogne pas son coup de mort. Votre enfant est un peu en est parce qu’on ne voit pas son beau costume d’Halloween sous les huit couches épaisses de protection contre le froid. Accompagnez votre enfant jusqu’aux portes des maisons au cas où un maniaque déguisé en tueur de Frissons surgirait pour foutre la trouille à votre enfant et taché son beau costume de ses selles nauséabondes du même coup. Plantez-vous comme un piquet à quelques pas derrière votre enfant alors qu’il attend dans le grand silence malfaisant que ledit adulte daigne lui donner son p’tit sac de bonbon. Si vous êtes malchanceux, vous tomberez peut-être sur l’adulte joviale qui exige une belle chanson pour un bonbon, fuyez immédiatement.

Rappelez pour la 45ième fois qu’il faut dire merci. Répétez au nauseam.

21h.         Revenez à la maison est chicanez vous avec votre enfant sur le nombre de bonbons auxquels vous avez droit. Attendez que votre enfant se couche, le corps traversés de spasmes dû au nombre élevé de sucre qu’il a dans le sang, puis volez lui une couple de bonbons.

12h.       Réveillez votre enfant et rendez-vous avec lui dans la forêt pour son Baptême Noir. #sabrina

 

Joyeux Halloween!

Dada Blaise

 

 

 

10 façons d’avoir l’attention de vos enfants

Une des premières leçons que vous apprenez lorsque vous devenez parent d’un enfant qui se met à parler et marcher, c’est que votre enfant devient une personne à part entière. Il a ses propres idées, ses propres envies et sa volonté d’agir. Le monde s’ouvre à lui et voilà ti-pas qu’il se met à s’occuper par lui-même de plus en plus souvent. Bless the Lord! Ou pas. Qui dit enfant occupé, dit aussi enfant qui ne vous écoute pas toujours. Certains ordres et demandes comme « viens souper », « viens t’habiller », « viens mettre tes souliers » et « va te coucher » peuvent être élégamment ignorés. N’est-ce pas génial de ne pas se faire écouter par son enfant? La solution? HURLER, CRIER, LEVER LE TON!

Bon, bon, bon. Ça d’l’air que les enfants sont « sensibles », « fragiles » et sont « de petits êtres tout doux, tout mignons » et qu’il ne faut surtout pas crier ou lever le ton devant eux. Correct, correct. Papa pis Dada vous propose ici 10 moyens autres que de crier pour avoir l’attention de vos enfants :

1 – Allez aux toilettes

Saviez-vous qu’un enfant naît avec un 6e sens? Celui de ressentir les vibrations du siège de toilette. Rendez-vous dans la salle de bain et asseyez-vous sur le siège : ceci déclenchera automatiquement chez l’enfant une profonde curiosité/famine/urgence/alarme. Regardez à quelle vitesse il vous retrouvera assis sur le bol avec votre téléphone en main en train de scruter les fins fonds de Kijiji pour trouver une gardienne disponible pour la journée même. Bonus round: Votre enfant voudra vérifier la largeur de vos défécations et tiendra à lui-même flusher le tout.

2 – Allez vous laver

Le 6e sens est également déclenché par le bruit de la douche. Déshabillez-vous et profitez de 3 secondes d’extase alors que l’eau chaude ruisselle sur votre corps meurtri par les « concours de boxe » de votre enfant. Juste au moment où vous devriez ressentir les bienfaits de la relaxation, l’enfant surgira rapidement pour vous demander une question du genre : « Est-ce que je peux jouer avec l’essoreuse à salade et la pâte à modeler? » ou se plaindre de « la grosse mouche qui vole dans la fenêtre ». Bonus round: L’enfant se joindra à vous, glissera maladroitement dans le fond de la douche, se plaindra de l’eau dans ses yeux et vous questionnera sur votre appareil reproducteur.

3 – Asseyez-vous pour lire un bon livre

Vous êtes bien assis confortablement avec un best-seller recommandé par Oprah elle-même, l’air apaisé et serein? Parfait! Regardez autour de vous! Hé oui, ce sont vos enfants qui virevoltent incessamment en bourdonnant des demandes et des requêtes, comme des mouches autour de la marde du miel. Bonus round: L’enfant aura la bonne idée d’apporter SON livre afin que vous lui fassiez la lecture. Yeah, Frissons l’Écureuil pour la 329e fois!

4 – Essayez de manger des sucreries en cachette

Les enfants sont comme des requins. Ils sentent l’odeur du sang du chocolat à des kilomètres. Ils ont également le pouvoir magique de se téléporter à l’endroit où vous êtes, exactement au moment où vous vous apprêtez à enfourner un shitload de chocolat dans votre bouche. Magie! Bonus round: Tentez d’expliquer pourquoi vous avez le droit de manger ça, et pas eux. #bullshittingisanart

5 – Faites un appel important au téléphone

Rappelez-vous que vous êtes un adulte et que parfois vous devez parler à un autre être humain, et non tout régler par emails/textos. Empoignez le téléphone nerveusement et tentez de parler sérieusement avec l’interlocuteur, alors que derrière, le bruit infernal de vos enfants qui s’approchent dangereusement de vous se fait entendre. Vos enfants ne pourront résister à l’envie pressante de venir vous voir et de vous achaler pour savoir avec qui vous parlez et de vous dire avec une voix de ténor qu’ils ont faim/envie/ont un objet étrange pogné dans la narine gauche. Bonus round: Tentez d’empêcher votre enfant qui tient absolument à raconter ce qu’il a fait au parc à la madame des assurances.

6 – Parlez avec un autre adulte

Cette technique s’applique mieux dans un endroit public, parce que vous êtes toujours seul à la maison, comme la pauvre âme en peine qui noie ses malheurs dans le vin que vous êtes. Trouvez un autre adulte qui accepte de vous parler et engagez la conversation. Particulièrement efficace si vous voulez avoir vos enfants pendus après vous, couchés de tout leur long sur vos genoux ou gigotant comme un ver de terre cardiaque entre vos jambes. Bonus round: Recevez une violente gifle « non volontaire » de votre enfant alors qu’il tentait de vous faire un câlin pour que vous sachiez qu’il était là et qu’il est la seule personne qui compte sur Terre.

7 – Restez pogné dans le trafic

Vous vouliez que votre p’tit répète votre nom cinquante-six mille fois d’une voix suraiguë que seuls les dauphins peuvent comprendre? Bingo! Endurez le son mélodieux de votre enfant et soyez ébahi devant la force de votre lien d’attachement qui vous unit et qui vous empêche de lui pitcher votre café en pleine face. Bonus round: Vous ne pouvez vous échapper de la voiture! Aren’t kids the best?

8 – Essayez de travailler

Tentez d’avoir une vie autre que de préparer du macaroni Kraft et de peler des clémentines, en vous installant avec un portable/cahier/tableau et une craie (whatever, I don’t judge) sur un coin de table afin de travailler. Plus le travail est pressant/important, plus l’enfant devrait arriver vite et insister qu’il veut lui aussi « écrire » ou regarder Pat’Patrouille sur l’ordinateur. Bonus round: Riez follement lorsque l’enfant pèse accidentellement sur le piton power de l’ordinateur. FML

9 – Allez dans votre lit

Le 6e sens de la douche et de la toilette? Il y en a un pour votre lit aussi! Tentez de vous allonger pour vous reposer dans la pénombre bienveillante de votre chambre. Tournez la tête et hurlez de terreur en apercevant le visage de votre enfant à quelques millimètres de votre face. Bonus round: « J’ai fait caca… par terre… regarde mes mains! »

10 – Tentez de faire des cochonneries avec votre conjoint

Le simple fait de grimper dans votre lit n’a pas fonctionné? Alors allez chercher votre conjoint et commencez à faire des galipettes. Tournez-vous et retrouvez votre enfant au pied du lit, les yeux écarquillés et la bouche béate d’horreur. Tadam! Attention assurée! Bonus round: Vous ne pourrez plus jamais faire l’amour de votre vie de jeune adulte!

Dada Blaise

 

 

Comment Organiser Une Fête d’Enfant Sans Saigner du Nez

Ahhh les fêtes d’enfants. L’apothéose de la parentalité moderne. C’est ici que le parent peut démontrer tout l’amour qu’il porte à son enfant en engageant des poneys aux couleurs chatoyantes, des clowns non-binaires, créant des cupcakes végétaliens à l’effigie du dernier personnage Disney à la mode, ainsi que des banderoles et fanions confectionnés avec des bouts de rideaux pour décorer la maison en entier.

Malheureusement être parent veut nécessairement dire qu’un jour votre enfant va grandir et d’années en années, il faudra le célébrer avec une petite et charmante fête. Il n’y a pas grand monde su’à Terre qui aime ça organiser un party d’enfants, alors voici donc mes trucs pour ne pas vous retrouver dans le fond de la cave à manger le papier peint:

Première Étape: Choisir un thème

Aller fouiller sur Pinterest comment créer un décor simple et enchanteur sur le personnage qui fait tripper votre enfant. Aller acheter des rouleaux de tulle, des paillettes, du papier crêpe et du fil à pêche. Brailler devant cet espèce de machin lovecraftien difforme qui pend au-dessus de la salle à dîner qui est supposé être un troll.

Foncez jusqu’au Dollorama pis acheter le kit générique de décoration. Tiens, c’est ça ton thème, des ballons pis des chapeaux.

Deuxième Étape: De kessé que vous allez manger

Vous avez deux choix ici:

Ou ben donc vous vous fendez la face à faire des tites crudités pis des mamwichs découpés en triangles isocèles pis en face de Tortue Ninja pour vous tenir ensuite nerveusement derrière votre enfant en jetant violemment des morceaux de légumes dans sa bouche, prouvant ainsi aux autres que votre enfant mange adéquatement tous les jours. #mangetescocombrespourlamourdusainthcriss

Ou ben donc vous faites cuire des tites saucisses dans la sauce VH pis vous garnissez le tout de gros bol de chips, sucrant tout ça sur la table en vous enfuyant dans l’autre pièce avec les autres adultes.

Bonus: fournissez de l’alcool. Il n’y a jamais trop d’alcool à un party pour enfants.

Troisième Étape: Divertir ce beau monde-là

Il y a une raison pourquoi engager des clowns, Spiderman ou un magicien qui twist les ballons coûte une fortune et vos économies pour ce weekend érotique à Platsburgh que vous et votre mari vous étiez promis, c’est parce que faire c’te job-là ça doit être HORRIBLE. J’suis prof dans la vie pis des fois j’me demande combien j’demanderais qu’on me paye si on me demandait de vêtir un p’tit costume tight de Pokémon pour que je danse pis que je chante devant une foule d’enfants survoltés qui carburent sur le jus cheap et les crottes au fromage. La réponse est pas mal cher.

Vous pouvez toujours économiser en engageant un entertainer de prix modique, genre Ariel sur son lendemain de veille qui sent les Uppercut ou ben Anna et Elsa version Showgirls, mais vous risquer de recevoir des plaintes des autres parents.

Votre autre choix est d’organiser des jeux pour amuser les enfants. La croyance populaire est que vous pouvez laisser les enfants s’amuser seul, mais rapidement ils se retrouveront dans la zone adulte à se courir après et passer dangereusement proche de renverser vos précieux verres de vin. Alors pour éviter qu’un enfant déboule les marches ou s’entretuent pour savoir qui aura droit de prendre Zuma, vous pouvez proposer des idées de jeux. Exemples:

La Chaise Musical ou Comment Grafigner Votre Beau Plancher En 5 Minutes

Déballer le Cadeau en Cercle ou Comment Faire Brailler Huit Enfants du Même Coup

Accrocher la Queue de l’Âne ou Comment Taquer une Épingle à Tableau Dans le Front d’un Enfant

Quatrième Étape: Les Goodies Bag

Bon…Non. Juste non là. On peux-tu arrêter cette tradition-là? J’veux ben donner un petit suçon mais aucun adulte raisonnable veut voir son enfant revenir chez lui avec un p’tit sac qui contient de la scrap en plastique parfaite pour s’étouffer rapidement s’empiler sur la table de chevet de votre enfant. Fuck les Goodies Bag.

Cinquième Étape: Le Gâteau

Ahhh shit. Vous vouliez être le roi de Facebook et épater la galerie avec votre gâteau de quarante-six étage qui fait des feux d’artifices pis qui bouge tout seul, mais vous avez découvert que un beau gâteau coloré avec shitload de pâte d’amande ça goute pas ben ben bon pis que personne en mange? Alors quoi faire?

Un gâteau est nécéssaire dans une fête d’enfants, parce que, c’mon, tous les enfants adorent le gâteau, pis les adultes aussi parce que quand il y a le gâteau ça signifie habituellement que la fête est sur le point de se terminer.

Faites donc un gâteau McCain, un acheter au Costco ou si vous êtes chanceux comme moi, demandez à la grand-mère talentueuse ou ben la marraine habile d’en faire un pis faites vous pas chier avec ça!

Sixième Étape: La durée de la fête

Le temps fonctionne différemment dans une fête d’enfants. Un peu comme dans Inception, genre ça passe crissement plus lentement, surtout le plus d’enfants qu’il y a dans la place. Fac après la bouffe, le gâteau pis les cadeaux, sortez l’arme ultime: un film devant la tivi avec du popcorn. Si vous vous sentez wild, spiké les p’tits jus des enfants avec de la mélatonine. Pis après le vrai party commence. #nojudgement

Dada Blaise

 

 

 

 

 

 

Comment Vivre une Rentrée Scolaire Gracieuse et Sans Vomi du Désespoir

S’il y a bien une chose sur laquelle on peut tous s’entendre c’est que la rentrée scolaire vous fera vivre toutes sortes d’émotions contradictoires. Quand votre enfant n’est que nourrisson, une rentrée scolaire ne vous fait pas un pli sur la poche. Ce n’est qu’un jour parmi tant d’autres alors que vous êtes assis dans votre chaise berçante avec votre bébé qui tête votre lait et votre énergie vitale d’heures en heures. Pour les parents d’enfants d’âge scolaire, la rentrée scolaire signifie les devoirs, les lunchs (aaaaaaahhhhhh nooooooonnnnn je t’en prie Dieu, nooooonnn!), les rencontres profs/parents, les projets scolaires, faire des soupers nourrissants, brailler dans le couloir en regardant vos jeans qui ne vous font plus et le stress de garder tout le monde relativement sain d’esprit qui monte d’un cran de semaines en semaines.

Qu’à cela ne tienne, voici voilà votre liste à garder précieusement pour les années futures, vous rappelant comment procéder afin d’être semblable à un de ces parents chiants d’Instagram ou de Pinterest qui préparent des lunchs en forme de Pokémon ou bien qui tricotent des sac à dos en macramé et en laine d’alpagas.

Première Étape: Paniquez

Alors que vous venez de vous asseoir sur votre chaise longue pour vous faire bronzer, réalisez qu’il ne reste que quelques jours avant la rentrée scolaire. Faites vous bombarder par des annonces navrantes de rentrée scolaire et de spéciaux sur les laptops qui sont absolument nécessaires pour le bien être de votre enfant en maternelle. Hyper-ventilez en pensant à tout ce qu’il vous reste à faire, puis finalement restez sur votre chaise longue en vous disant que vous ferez tout cela le lendemain. Pratiquez-vous le soir même afin de vous préparez aux nombreux matins qui viendront sous peu en éparpillant du beurre de pinotte sur la table et sur le chandail de votre petit, en maugréant que vous allez être en retard et en cachant les souliers de votre enfant.

Deuxième Étape: Allez Magasiner

Attrapez au plus chriss la liste d’effets scolaire que vous aviez fourré au fin fond d’une armoire puis courez jusqu’au Bureau en Gros avec vos marmots derrière qui chiale sur tous les choix de couleurs de cartables et de coffre à crayons. Foncez dans la foule d’autres parents et faites vous secrètement des high five afin de célébrer le fait que bientôt vos enfants ne seront plus dans vos pattes à longueur de journée. Cherchez dans les allées bondées pour des crayons de couleurs à fine pointes, gras, sans tâche, aux couleurs chatoyantes et pastels en sâcrant. Ne trouvez pas les bonnes grandeurs de cartables nécessaires et sâcrer à nouveau. Demandez de l’aide à une jeune employée boutonneuse qui ne sait pas où se trouve les cahiers à anneaux Hilroy mais qui sait où sont les fidget spinners. Saignez du nez et passez votre chemin au plus vite.

Troisième Étape: Magasinez à Nouveau

Ô Joie! Vos enfants ont grandi pendant l’été et/ou trouve leur linge trop laid et défraichi, donc aweillez chu Sears pour acheter du nouveau linge. Défrayer une somme faramineuse pour du nouveau linge ainsi que des sacs à dos brodés à la main sur Etsy. Étudier la liste des allergies présentes à l’école de votre enfant et faite le tour des épiceries pour trouver des collations santé contenant du vert, sans lactose ni colorant ni sucre rajouté, qui goûte bon, pas trop cher, préparé par de jeunes vierges un soir de pleine lune, et évidemment, sans gluten.

Quatrième Étape: Préparez le Stock

Faites les lunchs en vous inspirant des belles idées trouver sur Pinterest, puis finalement câlissez le tout dans un plat Tupperware. Écrivez une petite note d’encouragement pour la première journée d’école. La petite note est maintenant de 3 pages de long et réalisez que votre enfant de maternelle ne sait pas encore lire. Scrappez la petite note. Après vos taches habituelles, soit de partir la sécheuse, faire le souper, partir la sécheuse à nouveau parce que vous avez pas eu le temps de plier le linge, donner le bain, plier un chandail puis repartir la sécheuse, puis finalement coucher le p’tit, allez dans votre salon et amusez-vous follement en étiquetant chacun des fucking articles de la liste d’effet scolaire. Terminez à minuit le soir avec les yeux cross-side et en réalisant que pour les derniers articles, vous avez écrit votre prénom ou lieu de celui de votre enfant. Braillez.

Cinquième Étape: Annoncez le Au Monde Entier

Comme tout le monde le sait, le plus important pour la rentrée scolaire et de faire un photoshoot de une heure qui mettra votre enfant en retard pour sa première journée. Préparez une photobooth avec de beaux tableaux noirs et de belles phrases écrites à la craie avec une calligraphie soignée. Mettez le tout sur Facebook et vous assurant d’annoncer à tous et chacun à quel point ça va donc vite la vie et à quel point ce bel enfant grandi vite pis toute (oui j’le fais moi avec, kess tu veux on est toute fait pareil, mais le monde s’en sâcre généralement un peu).

Sixième Étape: Choisissez Votre Camp

Étape cruciale ici. Allez vous être un parent sans-coeur qui se moque de son enfant en postant des photos rigolotes de vous qui célébrez avec bouteille de champagne alors que l’autobus part au loin ou bien allez vous être un parent émotif qui écrit un long post émo en braillant sur la chair de sa chair qui le quitte pour le monde des grands, petit train va loin, vise la lune tu vas arriver dans les étoiles pis all that?

Septième Étape: L’École

Trouvez vous une place de parking et mettez vous beau pour ce premier jour d’école, il y a du monde à la messe! Dîtes au revoir à votre enfant et allez brailler dans votre char pendant vingt minutes pour diverses raisons: soit parce que votre enfant fait son entrée dans le grand monde et que vous perdez votre bébé; soit parce que votre enfant vous a à peine dit bye et s’est presque enfui pour retrouver sa gang. Réalisez que vous n’avez pas d’enfants dans les jambes. Retournez chez vous et écouter Game of Thrones en rafale.

Huitième Étape: Le Retour

Attendez patiemment que votre enfant revienne et souhaitez ardemment qu’il est été classé dans la maison des Gryffondor.

 

Et voilà! Plus d’excuses maintenant, vous allez être prêt! Pis que j’vous vois être à la dernière minute pis acheter des crayons cheap du Dollarama parce qu’il n’y en a plus dans les autres magasins!

 

Bonne rentrée, aux p’tits, aux grands pis à toutes les autres entre les deux.

 

Dada Blaise

 

40 Choses qui gossent un parent (Summer 2017 version)

C’est l’été au cas où vous ne vous en êtes pas rendu compte!

Il fait chaud, fait frette, des alertes aux tornades menacent notre pique-nique champêtre, les annonces de retour à l’école sont déjà sur nos écrans pis mon enfant me tourne autour parce qu’il s’ennuie pis ne sait pas quoi faire de lui mis à part faire des cascades entre le divan pis la table du salon au lieu de jouer à faire du coloriage en silence pendant 6 heures d’affilée comme je le souhaiterais.

Hé oui! Je suis maussade et grognon pis j’ai le goût de chialer, sue me! C’est supposé être la belle saison du bonheur pis du plaisir en famille, mais moi y’a plein de choses qui me gossent ces temps-ci. Les voici dans le désordre:

1. Regarder un enfant mettre ses sandales pendant 45 minutes.

2. Les vieillards ben trop en forme qui font de la bicyclette avec des cuissards serrés.

3. Les flushs automatiques des toilettes publiques.

4. Les apps pour enfants « gratuites » qui coûtent finalement un bras pis un montant équivalent au downcash d’une première maison.

5. Le film Emoji

6. Les employés du Rona.

7. Oublier un papier dans la poche de mes shorts pis le ramasser en 33 bouttes dans la sécheuse.

8. Beurrer un épi de blé d’Inde avec un couteau.

9. Les enfants qui jouent à faire r’virer une bouteille d’eau à l’endroit.

10. Internet qui chie.

11. Ouvrir une petite salade de fruit pis me faire éclabousser immanquablement.

12. Le monde à l’épicerie.

13. Le monde au Zoo de Granby.

14. Le monde qui marche trop lentement.

15. Le monde à la plage.

16. Le monde en général.

17. Faire du camping.

18. Le poster de De Père en Flic 2.

19. La tension sexuelle palpable entre Ryder et Katie.

20. Les pantalons de yoga

21. Les « Life Hacks »

22. La maison à vendre de Mario Tessier

23. Le retour des pots suspendu en macramé

24. Les décomptes de 30 secondes avant Les Chefs

25. #blessed

26. Les machines à bonbons qui sont partout

27. Faire du compost

28. Les costumes d’Halloween au Costco

29. Les mouches à chevreuil

30. Suer sur une terrasse avec un drink ben trop cher

31. Cueillir des belles fleurs de dehors pis les rentrer en dedans pis avoir un shitload de fourmis

32. Les p’tits jouets du McDonald’s

33. Être obligé de porter un casque de vélo pour montrer le bon exemple

34. La personne (the boyfriend!!!) qui bourre le congélateur de popsicles et fudges engraissant sur lesquels je n’ai aucun self-control

35. Le sable de la plage ou d’un lac

36. Le sable qui s’infiltre dans le sac de plage

37. Le sable qui reste collé dans les sandales

38. Le sable collé dans craque

39. Ceux qui ont des bons conseils pour éviter le sable qui s’infiltre partout

40. Les vacances qui achèvent déjà

Bonne semaine là!

Dada Blaise

10 Choses Que Vous Devriez Faire Pour Avoir Un Enfant À Succès

Arrêtez de vous mentir pis de vous faire des à croires que ce maillot de bain vous fait encore, que ce gâteau-là à presque pas de calories pis que vous allez faire du vélo tous les jours cet été. Regardez la vérité en face: tous les parents ont à peu près le même but pour leurs enfants, peu importe leurs opinions ou valeurs, nous voulons que nos enfants grandissent pour devenir un être humain heureux, en santé et avec toutes les qualités qui feront de lui une personne merveilleuse, aimé, adulé et ayant un succès interplanétaire.

Alors, comme une belle bande de caves qui savent pas trop ce qu’ils font, les parents punissent pis encouragent pis inscrivent à des cours de soccer valorisant l’esprit d’équipe. La plupart des parents s’en sortent pas trop mal avec cette technique à tâtons, seulement voilà, un article sur I Fucking Love Science m’a expliqué clairement que je devais en faire BEAUCOUP PLUS!

Selon la SCIENCE pis une petite dose de Beyoncé, les parents d’enfants à succès ont beaucoup de choses en commun, mis à part la chance et quelques millions en trop. Donc voici quelques petits trucs simples que vous devriez inculquer à vos enfants et ce le PLUS TÔT POSSIBLE enfin que votre enfant fasse des millions à 14 ans et que vous puissiez enfin vous acheter votre machine à smoothie Vitamix pis un chalet sur le bord de la mer avec beaucoup de grandes fenêtres pis un hamac à bananes.

  1. Donnez des tâches à votre enfant

C’est important d’instiller une bonne éthique de travail à votre enfant, c’est pourquoi mon enfant, qui a encore de la difficulté à mettre ses souliers tout seul, doit passer la tondeuse quotidiennement. Parfois il se plaint que c’est difficile à pousser la tondeuse et qu’il a peur que la lame coupe ses orteils, ce à quoi je lui réponds: « Ben mets les tes estis de souliers! »

2. Apprenez à vos enfants des compétences sociales

Mon enfant apprend ses compétences sociales en me regardant, donc il sait maintenant passer un petit commentaire sarcastique, éviter le regard des vendeuses dans les grands magasins, se fâcher rapidement pis grogner en guise de réponse lorsqu’il est 6 heures du matin.

3. Placez vos attentes très hautes 

Mes attentes sont que mon enfant puisse allumer la télévision par lui-même le samedi matin.

4. Ayez des relations harmonieuses dans votre couple

Selon l’article, l’harmonie du couple aide l’enfant à avoir confiance en lui. Hourra, ici on s’obstine à savoir quel émission regarder jusqu’à ce que Dada boude dans sa chambre, so, win?

5. Apprenez à vos enfants les mathématiques le plus tôt possible

Mon enfant n’a pas le droit de regarder Pat Patrouille. Je lui fais écouter des vieilles cassettes de Télé-Universitaire qui parle d’algèbre en grichant. #happychildhood

6. Les parents ont un statut socio-économique élevé

Aaaaahhh! C’est sûr que ça aide d’engager un chef pis une bonne et ainsi j’aurais le temps d’apprendre la grammaire allemande à mon enfant et lui enseigner les bases pour se créer une PME qui génère des millions avant son dix-huitième anniversaire.

7. Les parents sont moins stressés

Ahahahaahhaha! #crazylaugh #uglycrying

8. La maman devrait avoir un travail 

Shit, y’a pas de maman ici. We are doomed! 

9. Enseignez à vos enfants d’avoir du cran

 Pour l’instant je lui enseigne à ne pas avoir peur d’allumer tout seul la lumière de la salle de bain. 

10. Soyez autoritaire au lieu d’être permissif ou dominant

Autoritaire comme dans le fameux « On part dans 5 minutes! » qui finalement deviens « Là un dernier 5 minutes pis c’est tout! ». 

 

Cette liste prouve également qu’il y a une seule façon d’avoir des enfants qui ont du succès, donc si vous êtes divorcé, venez d’un milieu économique plus ou moins élevé, êtes différent ou que vous vous êtes levé du mauvais pieds votre enfant ne réussiront pas dans la vie, fac too bad!

                                                           Dada Blaise

 

L’Enfant Têtu a.k.a Tête de Cochon

Il n’y a pas 36 façons de l’expliquer: ou bedonc ton enfant a la détermination et la force de caractère équivalent à un cadre d’entreprise international ou ben non. Il n’y a pas d’entre deux. L’enfant têtu à toujours la switch à on, testant constamment l’autorité, les limites de toutes les situations possibles et imaginables. Pourquoi? Parce que. C’est de même. Ils sont fait comme ça. Ils peuvent être TDAH, TSA, syndrome de ci ou de ça, whatever, ça n’a pas d’importance. On dit de ces enfants qu’ils ont du « caractère », qu’ils sont « strong-willed », qu’ils ont un « tempérament ». Bla bla bla. Quand ton enfant à ce trait de personnalité communément appelé « têtu » ou « tête de cochon » ou « My God arrête d’argumenter! », tu le sais. Oh boy que tu le sais et ce très très tôt. Aussitôt que le petit est en mesure d’exprimer quelque chose autre que des pleurs, le parent sait immédiatement à quel genre d’enfant il a à faire.

Être parent d’un enfant têtu n’est pas seulement difficile, c’est aussi freaking épuisant.

Comment ça? Laissez moi vous l’expliquer à l’aide d’une liste:

 

1. Le combat est éternel

On penserait associer la tête de cochon à une phase, à un âge en particulier, au temps gris ou à la tempête de neige, Vénus qui se fend le Scorpion ou whatever, mais malheureusement, il n’y a pas de temps de répit. Dès que le matin se pointe le bout de la craque, les arguments et les questions arrivent, et souvent avant même que j’aille réussi à ouvrir les yeux. Mon enfant est capable de me tenir tête sur le choix de la chaussette jusqu’à quel toilette il devrait utiliser dans la maison avant de partir. Il n’y a pas de solutions faciles, un matin telle truc peut marcher sur des roulettes pis la semaine d’après, surprise motherfucker!, c’est drette pas ça qu’il fallait faire.

2. Les « bons conseils » arrivent facilement

Les gens, vous les connaissez, ils aiment donc ça nous rappeler comment faire. Oh souvent ils le font subtilement, en affirmant qu’avec LEUR enfant ça marchait de même pis c’était merveilleux. Ben guess what, ça marche pas icitte. Un peu de « discipline » pis de « tableau récompense » pis de « coin de la punitance », ça marche pas pour un enfant têtu/opposant. Ça te force plutôt à constamment te réinventer et à surtout ne plus juger les méthodes des autres parents.

3. Tu te sens poche ben plus souvent qu’autrement

Les autres enfants, mon doux que ça a l’air facile pour eux autres. « Viens dans le bain pour chéri! » pis zoop le p’tit a enlevé son pyjama pis il est dans le bain en train de se laver les cheveux avec de l’huile de noix de coco. Est-ce qu’il est réellement possible de demander seulement UNE fois à un enfant d’arrêter de jouer pis de venir dans l’auto? Vraiment? Pour la plupart c’est facile, facile, de petits événements quotidiens qu’on ne remarque pas, mais quand ton enfant est un têtu/opposant, tu te poses sans arrêt des questions, tu lis tous les bons conseils sur le net pis dans les bons livres, tu essayes toutes les fucking méthodes inimaginables pis souvent tu finis ta soirée dans ton lit avec les oreilles qui résonnent par les résidus de crises intenses en priant le ciel qu’il s’endorme rapidement avant que tu prennes 300 lbs en chips de la désolation.

4. Tu te découvres plein de nouvelles émotions pis tu grandis (une p’tite affaire)

Parfois le combat entre moi et mon enfant est si intense qu’il dure jusqu’au réveil, où mon petit me réveille avec la petite lèvre qui se mordille, l’air songeur pis le gros câlin. C’est notre petit répit, une petite déclaration de paix, même si je sais qu’elle ne durera pas très longtemps. Il tiendra son point sur n’importe quel sujet qu’il trouvera. Le petit défiant est très bon pour trouver les pitons, la faille et m’a fait ressortir plus d’une fois une émotion terrifiante et noire que je ne pensais pas posséder. Il m’a également fait découvrir des nouvelles sources d’énergie que j’ignorais que je possédais. Et m’a appris que j’aimais cet enfant-là plus que tout.

5. Mais…

 

La Nature a fait que mon bambin est extra, triple crème mignon, ce qui l’aide beaucoup à ce qu’il gagne certaines de nos batailles. Mais punitions il y a, conséquences et récompenses, yeux piteux et Dada qui tient son bord, le plus serré qu’il peut pour que la leçon soit comprise. Mais l’est-elle vraiment? Fuck if I know. Pour une heure, un jour, puis la belle leçon semble s’effriter, à refaire, à recommencer. Mais j’ai toujours espoir qu’il reste tout de même une petite trace, une poussière, peu importe la grosseur, juste quelque chose, puis qu’à chaque leçon, chaque bataille, ce petit point grandisse et grossisse, jusqu’à ce qu’il emplisse complètement mon enfant et le modifie de l’intérieur, peu à peu, à son rythme à lui. Et c’est pas mal le côté le plus difficile de la vie d’un parent, non?

Dada Blaise, caché dans sa chambre entrain de manger des chips

.

 

Conseils pour une Saint-Valentin des plus réussi

Ahh la Saint-Valentin. L’amour, les p’tits anges tout nus, le chocolat, les films porn softcore qui passent à la tivi, la pression de la société à célébrer l’amour à tout prix!

Étant semi-jeune et de mon époque, je suis absolument contre cette fête idiote qui ne crée que de l’anxiété et me rappelle mes soirées tristes de célibataire horny, où masturbation en braillant dans mon pot de crème glacée Haggen Daas tout en écoutant The Notebook représentaient ma soirée de Saint-Valentin. Mais, astheure que j’suis dans un couple solide, JE SAIS comment bien passer au travers de cette fameuse fête de l’amour, des cœurs pis de la jalousie tout en gardant mon amour-propre et ma dignité relativement intact.

Voici donc mes conseils pour une Saint-Valentin des plus réussi et des plus romantique (le terme romantique est subjectif pour le parent, puisqu’une soirée de St-Valentin peut comporter des éléments comme une diarrhée explosive à nettoyer dans le petit pot de la salle de bain):

  1. Débutez votre journée avec votre partenaire en riant des conventions de la société qui oblige à célébrer l’amour par le moyen de fleurs, chocolats et cartes. Confirmez-vous l’un l’autre que vous n’avez NULLEMENT besoin d’une telle fête pour vous rappeler que vous vous aimez.
  2. Prenez une décision de couple qui enquiert que au lieu de mettre de l’argent inutilement sur des cadeaux, vous devriez vous achetez de nouveaux rideaux pour le salon.
  3. Répétez le mantra suivant: « Nous n’avons pas besoin d’une fête pour nous prouver notre amour voyons donc! » quelques fois à vous-même, puis sur Facebook et autres avenues, pour finalement en rire avec vos collègues de bureau.
  4. Réveillez-vous le matin du 14 février et faite une soudaine violente crise à votre partenaire, parce que finalement, vous voulez des fucking fleurs et des fucking chocolats, c’tu clair?
  5. Alertez votre partenaire que vous voulez également une soirée romantique, parce que vous avez besoin de ressentir la preuve de son amour drette là buddy et soyez surpris par la panique évidente qui se dessine sur son visage ébahi, surtout que vous vivez cette même situation année après année depuis 2008.
  6. Scrollez frénétiquement dans vos contacts pour trouver une gardienne pour la soirée.
  7. Considérez une nouvelle fois votre mantra de « Nous n’avons pas besoin d’une fête pour nous prouver notre amour voyons donc! » lorsque tous vos contacts se révèlent être indisponibles parce qu’ils célèbrent la soirée de Saint-Valentin avec leur amour parfait et respectueux.
  8. Contentez vous de la solution date night à la maison. Fouillez dans vos tiroirs pour trouver vos dessous les plus sexy et affriolants. Réalisez que vous êtes sérieusement dû pour de nouveaux sous-vêtements, car tout ce que vous possédez est beige, blanc ou plein de trous.
  9. Allez dans une boutique et pognez les derniers sous-vêtements semi-sensuel qui reste.
  10. Lavez lesdits sous-vêtements.
  11. Mettez les sous-vêtements.
  12. Allez chercher votre enfant à la garderie tout en vous rappelant ces jours passés où vous et votre conjoint faisiez l’amour en vous aspergeant de champagne au coin du feu. (Ou aviez-vous vu cela dans un film?) Qu’importe.
  13. Pleurez.
  14. Promettez-vous une soirée mémorable et endurez votre enfant qui sent votre impatience et qui en profite pour tenter de brosser les dents du chat avec une paire de ciseau.
  15. Buvez du vin en attendant votre conjoint.
  16. Faite cuire des croquettes pour votre enfant. Et allumez la télévision.
  17. Buvez du vin.
  18. Attendez encore et toujours. Replacez votre sous-vêtement qui pique et qui est ben trop serré. Promettez-vous de maigrir sous peu.
  19. Buvez du vin.
  20. Voyez enfin les lumières du char arriver.
  21. Pogner les nerfs parce que votre conjoint arrive donc ben tard.
  22. Il cherchait une chriss de place qui leur restait des fleurs, fac calmez-vous.
  23. Remerciez votre conjoint. Annoncez que finalement vous n’avez pas de gardienne et vous n’avez pas fait de souper romantique parce que, reasons.
  24. Amusez l’enfant et couchez le au plus vite. (Mélatonine!)
  25. Attendez que votre conjoint revienne avec du bon McDo.
  26. Mangez votre bon repas devant Neflix, le sourire taché de ketchup. Embrassez-vous, parce que vous êtes ben, juste de même, finalement.

Dada Blaise

Quoi Faire Avec Les Beaux Bricolages de Vos Enfants?

Je suis en plein déménagement, ce qui veut dire que je passe la plupart de mes soirées à pacter ma tonne de plats tupperware accumulé au fil des ans tout en entassant un nombre incalculable de grosses boites dans mon salon. Par un hasard extraordinaire de la vie, je me suis retrouvé seul dans ma maison pour quelques précieuses minutes hier soir et j’me suis dit que j’allais en profiter que mon cher petit était absent pour pacter quelque unes de ses bébèlles et autres babioles afin d’éviter la crise de nerf et les « Mais je veux jouer avec cette vieille affaire-là que j’adore plus que tout au monde soudainement que je le revois! ». Fac je m’approche du garde-robe, ouvre la porte et tombe sur la belle pile de beaux dessins, bricolages et autres trucs en papier mâché que mon cher bambin de 3 ans à accumulé au fil de ses courtes années sur Terre.

« Kessé que j’fais avec toute cette belle scrap? » me dis-je alors en regardant un quelconque dessin couvert de lignes abstraites sans queue ni tête.

Vous l’aurez peut-être deviné, je suis pas tant sentimental face aux bricolages et dessins. Oui, certains d’entre eux sont un peu plus significatif, mais disons que la plupart sont juste du n’importe quoi. Un petit tour sur Google plus tard et je découvris les nombreuses options qui s’ouvraient à moi: Prendre des photos de chacun des dessins/bricolages et les placer dans un joli album photo, faire une belle grande murale dans la nouvelle maison, envoyer chacun des dessins à un membre de ma famille (isshhh!) ou bien m’en servir comme papier d’emballage. Toutes ces idées sont charmantes et ô combien mignonnes, mais je me demandais surtout si c’était bien vu de câlisser quelque dessins au vidange ou ben si on me prendrait pour l’Antichrist si j’faisais ça.

J’ai donc décidé d’y aller avec l’option « on jette ». Sorry nombreux dessins et bricolage full colle, mais j’suis pas tant nostalgique que ça finalement. J’ai donc entrepris de faire le tri parmi toute cette paillette, cure-pipe, macaroni collé et gros trait de crayons feutres rouge pétant qui sont supposé représenter un dinosaure. Mais comment savoir qu’est-ce que j’allais garder de ce que j’allais jeter? Pas l’choix, faut faire une p’tite liste coquine pour savoir qu’est-ce qui va se ramasser dans la poubelle recyclage:

  • Si j’ai déjà un dessin du genre, désolé, les autres vont aller au vidange. J’ai déjà environ 300 dessins de beau soleil avec des rayons sur beau fond de ciel bleu au crayon cire, j’en ai besoin d’un autre comme j’ai besoin d’un trou de pet dans le front. Un peu d’originalité s’il-vous-plait.
  • Si c’est un dessin de PatPatrouille, Cars, Dora ou autre personnage populaire avec du coloriage dedans – même pas dans les lignes en plus – ça va dans le recyclage. Come on Petit Pou, aucun effort n’a été fourni!
  • Si la chose n’est pas pratique, du genre un parasol fait de coquillage collé sur un espèce de roche peinturé jaune qui tient par la peur ou bien une mangeoire à oiseaux fait avec une boîte de jus d’orange en cartron…KESS QUE J’FAIS S’IL SE MET À PLEUVOIR HEIN? Je ne suis pas méchant, seulement réaliste, t’avais pas pensé à ça hein? Ça me prend du pratique qui se range bien, sinon, aweille au poubelle.
  • Si le bricolage est de piètre qualité, du genre que la moitié de la bouteille de colle blanche est dans le coin droit de l’image semblable à un blob massif qui n’apporte absolument rien à l’oeuvre, qui ne sèchera jamais et que dessus il y a une pincée de brillant doré, nope, ça va au vidange. Apprend à doser ton matériel sacrifice!
  • En fait, tout ce qui est de près ou de loin dans la sphère du 3D n’a pas grand espoir de survie mon chéri. Aussi, des affaires avec des feuilles, plumes ou pompons risque de se désagréger le temps de le dire. Pis si il y a de la pailette ou du vrai sable dessus pis que la colle à séché pis que le contenu entier sacre le camp à terre…oublie ça. C’est affaires là c’est l’oeuvre du Yable!

Bon, bon, d’accord. J’suis pas un salaud sans coeur, je l’admets. Quand mon p’tit m’attend dans sa petite garderie, se tortillant de plaisir pour me montrer le beau flocon de neige qu’il a fait pis que j`vois qu’il a fait ça tout seul sans dépasser pis qu’il a même tenté d’écrire son nom, j’ai la switch fierté à full on et l’ego d’un paon. Pis le jour où mon enfant écrira « Dada » sur une de ces feuilles, c’est ben certain que ça va aller direct dans la pile « Je te garde pour toujours ».

 

Dada Blaise

 

Papa pis Dada: Best Of

Hey c’est la nouvelle année, pis comme j’suis prof, ben j’suis en vacances full de longtemps, avec toute la morve, les tempêtes de simili verglas, les sorties familiales bondée de bonnes gens pis oh, rénover une maison des années 50 dans la joie et l’harmonie de couple.

Fac gâtez vous avec mes 10 articles les plus lus depuis mon début de cette péripétie de blogue semi tendance!

 

10.   Gratienne fait du jogging

9.     Comment Traumatiser Votre Enfant (1ère partie)

8.     La Normalité Adoptive

7.     Comment Endormir Votre Enfant Avec Sérénité en 10 Étapes Faciles

6.     Comment Expliquer Notre Famille Homoparentale À La Populace

5.     5 choses à faire pendant la crise d’un enfant

4.    C’est l’démon!: 10 Trucs Pour Passer Au Travers le Terrible Two de Façon Sereine

3.     J’suis un parent: 4 bonnes raisons de “crier” après les enfants

2.      Mon Adolescent de 3 ans

  1. Comment quitter le parc avec dignité en 10 étapes faciles

 

Fac j’en conclus que vous aimez quand je bitch pis quand quand je raconte mes malheurs. Well, good news everybody, 2017 s’annonce encore plus intense! Hourrah pour la parentalité moderne et conflictuelle!

Dada Blaise