Comment Donner Un Bain Efficace à Votre Enfant En 10 Étapes Faciles

Peu après sa naissance, vous passiez le plus clair de votre temps à vous enfouir le nez directement dans le cou de votre poupon pour tenter de capter la douce odeur de bébé qui vous rentre directement dans les trompes de Fallope. Malheureusement, l’âge et le temps transformeront peu à peu cette odeur délicieuse de neuf et propreté humaine en un amalgame de vieux lait, trace de beurre de pinotte séché sur le bord de la bouche, saucisse à hot-dog, pet coincé entre deux p’tites fesses et salive abondante. Il est donc nécessaire de donner un bain à votre enfant, et ce à tous les jours, afin de le rendre propre et présentable à la garderie et ainsi éviter les jugements des autres bitchy moms. Donner le bain à votre jeune enfant est pas mal dans le top ten des meilleurs activités de toute la vie de l’univers, tous les parents vous le diront, parce que donner le bain signifie que l’heure du dodo est juste après et ensuite c’est la sweet liberté jusqu’au lendemain matin. Quoi de mieux que de gérer un petit être humain nu, mouillé et glissant comme une anguille dans une position inconfortable, vos genoux direct sur le carrelage dur et humide, votre dos souffrant le martyr alors que vous devez constamment fournir plus de mousse, de bulles, d’eau chaude et éviter les objets flottants non-identifiés.

Afin de vous préparez à ces tendres moments entre vous et votre enfant, voici un petit guide pratique à imprimer et à garder dans la pharmacie à côté des calmants et des lubrifiants intimes pour vous aider à donner un bain efficace à votre enfant et ce sans défaire votre joli coiffure.

Première étape – La Préparation Mentale

Comme vous avez déjà lu en quelque part qu’un jeune enfant n’aime pas les transitions, annoncez à votre chérubin un bon dix minutes à l’avance qu’il devra bientôt ranger ses Legos et que ce sera bientôt l’heure du bain. Malgré que vous lui donniez un bain soir après soir depuis qu’il a été expulsé d’un vagin, votre enfant peu apparaître quelque peu décontenancé et choqué d’une telle nouvelle. Après l’avoir calmé et rassuré, amenez le subtilement vers la salle de bain en dirigeant ses pas. Afin de vous préparez au bain, il est conseillé de retirer vos bijoux et vêtements superflus. Vous allez voir, y’a de l’eau en chriss avec un enfant dans l’bain.

Deuxième étape – L’Eau

Après avoir amené de force l’enfant qui s’était sauvé en riant narquoisement vers le salon, barrez la porte et reprenez votre souffle. Incitez votre enfant à participer dans les taches en lui proposant de remplir le bain d’eau avec vous. Une fois le bain rempli convenablement, l’enfant y trempera le bout du doigt afin de vérifier sa température. Rajoutez de l’eau froide, car le bain est bien trop chaud voyons donc! Maintenant mettez de l’eau chaude, c’est trop froid, il va geler pauvre p’tit! Non, trop chaud. Trop froid. Trop tiède. Trop chaud. Trop froid!!!! Après avoir hurlé élégamment que là ça va faire pis que l’eau est ben correct de même, passez à l’étape suivante.

 Troisième étape – Les Vêtements

Maintenant que le bain est impeccablement à la bonne température, demandez à votre enfant de retirer ses vêtements. L’enfant pourrait subitement affirmer qu’il est incapable d’un tel acte. C’est du bluff. Vous savez très bien qu’il est capable de retirer ses vêtements, surtout lorsque vous venez de l’habiller pour la garderie et qu’il se rend dans l’autre pièce pour retirer ses pantalons et ses chaussettes en guise de fuck you. Une fois l’enfant nu, tentez par tous les moyens possibles d’inciter votre enfant d’aller dans le bain. Peu importe le nombre de jouets, de lightsticks amusants, de belles promesses de mousse Pat Patrouille, l’enfant pourra s’obstiner. Aidez le alors à entrer dans le bain pour ainsi éviter qu’il y glisse et éclabousse la salle de bain en entier.

Quatrième étape — Les Jouets

Et c’est le gros fun noir qui commence! Les jouets de bain ludique et coloré c’est bien, mais voyez à quel point l’enfant s’en contre-torche rapidement et préfère à la place jouer avec le p’tit bidule du robinet, des jouets réguliers à batteries qui ne vont pas dans l’eau, le contenu entier de votre tiroir de cuisine (passoire, bain-marie, vieux contenants à yogourt), et, le plus important, des bulles. So much fucking bubbles. Sachez que peu importe la hauteur de la mousse et des bulles, ça ne sera jamais suffisant pour l’enfant, jamais. Les bulles et la mousse sont comme leur énergie vitale et ils l’absorbent directement avec leurs pores de peau. Pour économiser sur la mousse à bain sans gluten, câlisser directement du savon à vaisselle dans l’eau. Les plats Tuppwerware qui s’y trouvent, et votre enfant du même coup, recevront un bon lavage!

Cinquième étape — Laver le corps

C’est malheureux, mais l’étape la plus importante du bain et de laver l’enfant. Beaucoup de parents clament que leur enfant est autonome et est capable de se laver par lui-même. Tant mieux pour leur enfant prodige qui doit également transformer l’eau en vin et chier de l’or dans ce cas. Pour les autres enfants, ceux qui ont une ligne de crasse noire dans le cou et de la cire douteuse derrière les oreilles, procédez ainsi: mouillez une débarbouillette et appliquez-y une légère quantité de savon. Savonnez l’enfant généreusement, des orteils jusqu’aux omoplates. Le visage est un terrain dangereux, une morsure est vite arrivé. Pour les garçons, tirez maladroitement le petit prépuce sous le regard amusé de votre chérubin qui clame alors: « Wow, moi gros pénis hein? » #awkward

Sixième étape – Laver les cheveux

Vous attendiez cette étape avec crainte depuis le début. On est jeudi après tout, vous êtes dus pis vous avez pas l’choix. Quoique de plus plaisant que de verser un mince filet d’eau sur les fins cheveux d’un jeune enfant gigotant comme un diable dans l’eau bénite qui cri au meurtre si jamais une petite goutte ose frôler ses précieux cils?

Septième étape – Sortir du bain

Annoncez qu’il est pas mal rendu le temps de sortir du bain pour mettre le pyjama et brosser les dents. Voyez brusquement à quel point l’enfant à donc du plaisir dans l’eau et cherche à y élire domicile. Pointez la noirceur imminente qui se pointe par les fenêtres et insistez que c’est la nuit et qu’il est pas mal rendu le temps d’aller au lit. Vous serrez peut-être tenté d’ordonner à votre enfant de déguidiner et sortir immédiatement, mais il risque de vous supplier pour un « 5 minutes » supplémentaire. Acquiescez, en bon parent ouvert et généreux que vous êtes.

Huitième étape – Le Téléphone

Alors que votre enfant s’amuse donc en marinant dans sa saleté et vieux résidus de la journée, sortez discrètement votre téléphone et profitez en donc pour avoir un peu de temps de qualité avec vous-même. Le p’tit est sage et s’amuse à boire de grandes lampées d’eau savonneuse ou à se passer la débarbouillette avec laquelle vous lui avez frotté les fesses dans la face mais c’pas grave, vous méritez ce repos. Évitez seulement les éclaboussures sur votre précieux téléphone et tout le monde s’en sortira vivant.

Neuvième étape – Le « dans 1 minute »

30 minutes plus tard, rappelez à votre enfant que le « 5 minutes » est passé. Soyez surpris (mais pas tant que ça) par sa nouvelle objection. Dites lui que c’est la fin du bain dans 1 minute…ou en langage clair: right fucking now.

Dixième étape – La Fin du Bain

Aux grands maux les grands moyens. Vous pouvez prendre directement l’enfant et tentez de le gardez en vie alors qu’il se débat violemment au-dessus de la céramique dure tout en tentant ne pas échapper son corps gluant de mousse et d’eau OU vous pouvez y aller de façon sneaky et retirez le bouchon du bain et laissez la nature (l’air froid) faire le reste. Voyez comment l’enfant réclamera une serviette au plus vite. #commeunpro

 

Dada Blaise

 

Les Nouveaux Stades de Développement d’un Enfant

Je ne suis pas un parent incroyablement complexe et nuancé. Je suis comme tous vous autres. J’aime faire pipi avec un enfant à quelques centimètres de moi, j’aime mettre mon gilet préféré et apercevoir qu’il y a une énorme tache de yogourt dessus, j’aime ramasser des Legos et des billes dans les craques du divan et, j’aime surtout aller fouiller sur le Net et me mettre à paniquer parce que mon enfant n’a pas l’air d’atteindre les stades de développement de son développement dans le temps « normal ». Lors des rencontres de sensibilisation sur l’adoption, j’avais été prévenu que mon enfant serait différent. Qu’il aurait parfois des comportements étranges, difficiles à gérer, voire terrifiants. Qu’il aurait une courbe de développement différente, en dent de scie, c’est-à-dire que par bout il semble régresser et d’autres il fait d’énormes bonds en avant. Mais j’me disais « bof…j’suis DONC un être merveilleux et supérieur à la norme, fac MOI j’vais comprendre, MOI j’me stresserai pas avec ça, MOI j’mange du kale et des chips aux épinards pis j’suis donc compréhensif et serein. »

Fac le p’tit est arrivé chez nous, ben beau, ben pimpant, sourire pis fossettes pis yeux bleus. La DPJ nous a offert le merveilleux recueil Naître et Grandir et une bonne amie m’a donné un guide de développement de l’enfant. « Tiens. Des fois ça nous calme un peu de vérifier des trucs dans ce livre-là. Mais revire pas fou non plus! » qu’elle me dit. Sauf que j’allais découvrir que concernant mon enfant, j’étais BATSHIT CRAZY. J’me suis mis à paranoïer pis je checkais ce maudit guide cent fois par jour. Je me suis retrouver sur des forums de Mamanpourlavie ou Doctissimo afin d’écrire des commentaires terrifiés, borderline psychotiques:

Moi: J’panique! Mon enfant devrait être capable de faire des bye bye par lui-même, non?
Personne sensée et calme: Inquiète toi pas, les bébés ont chacun leur rythme de faire les choses.
Moi: Ouain mais #lesgens vont penser qu’il est stupide! Pire encore, que je l’ai mal élevé!
Personne sensée et calme: Comment est-ce qu’il réagit quand tu lui fais des bye bye?
Moi: J’sais-tu! J’en fais pas vraiment encore. Je le stimules pas assez, c’est ça?

Avec le recul, j’me trouve un peu idiot de m’être autant énervé pour des peccadilles. Oui taper dans les mains et faire des bye bye c’est mignon, mais il y a beaucoup d’autres étapes et stades de développement importants dans la vie d’un enfant et surtout, d’un parent. Par contre, en fouillant Naître et Grandir, j’me suis rendu compte que, horreur, ces étapes n’y apparaissaient pas! Il y a une grave lacune de leur part. Afin d’y remédier derechef, voici une nouvelle liste d’étapes importantes dans le développement de votre enfant:

La Première Mordée de Chair Humaine

Les premières dents apparaîtrons dans la douleur et les pleurs, ainsi que le violent désir de tester leur durabilité en mordant quelque chose. Que ce soit votre mamelon préféré (le droit) ou votre épaule ou votre jambe, votre bébé aura vite fait de vous prouver son amour avec sa bouche et, si possible, quelques gouttes de sang. Gardez-le sourire et votre calme et réprimandant doucement et allez sacrer dans la salle de bain en passant vos seins sous l’eau froide. #nosexforyoutonight

La Première Fois qu’Il Sâcre le Camp en Bas de Quelque Chose

Vous venez de le déposer sur le divan et lui chantonner des trucs, puis vous avez tourné le dos UNE SECONDE, genre moins d’une seconde, le quart d’une seconde, puis dans le temps de le dire, votre p’tit à rouler vers le vide et s’est précipité vers le sol à une vitesse vertigineuse. Une peur glacée vous a enserré l’estomac pis vos réflexes vont ont fait tendre les bras et vous avez pogné le p’tit juste à temps (ou pas, pis il s’est cogné sur le tapis). Le p’tit a bel et bien lâché un whack de surpris et vous avez immédiatement proliférez toutes les plus belles promesses et dévotions, mais vous n’oublierez jamais le regard empli de déception de votre petit envers vos capacités parentales.

La Premier Bain de Sang

Vous les regardiez depuis un bout de temps, ces fins petits ongles blancs et immaculés, semblable à des coquillages délavés par le vent et le soleil tant ils semblent purs. Il était temps, alors vous avez décidé de couper avec grande finesse et préciosité les petits ongles de votre doux, oh si doux bambin avec les petits ciseaux assortis à sa douillette. Et puis, fouille-moi de kessé que l’câlisse qui est arrivé, mais vous avez coupé plus loin pis la lame s’est enfoncé dans le doigt rose de votre bébé pis le sang toé qui jaillit comme dans un film d’horreur, avec les larmes et les cris de panique. Définitivement le meilleur moment pour vous faire appeler par votre mère pour savoir si tout se passe bien.

 Le Premier Caca Apocalyptique

Le p’tit avait fait une drôle de face et vous avez senti les effluves nauséabondes. Évidemment, vous étiez en plein centre du DIX/30 avec vos sacs de Pottery Barn et votre bel espoir de faire des emplettes sous les légers flocons de neige. But shit is going down, littéralement. Armé de vos maigres lingettes humides, vous avez amené votre p’tit dans la salle de bain privé puis vous avez réalisé avec horreur que le caca semblait avoir explosé partout sur votre bébé. Il y en avait partout. Son dos, ses pantalons bleu sarcelle, ses p’tits bas, sa tuque, même l’habit de neige était souillé. Les plus chanceux auront par hasard du linge de rechange. Les autres devront se débrouiller avec les lingettes, du papier de toilette et l’eau intermittente du robinet public. #nevergobacktothatbathroom

La Première Érection Malaisante

Non, pas celle de votre conjoint pendant qu’il écoute la télévision la main dans les culottes effouaré sur le divan. Plutôt celle de votre p’tit, qui est anormalement tranquille dans le bain et qui se lève subitement pour vous montrer fièrement son p’tit tuyau ben drette, sourire extatique aux lèvres: « Dada, gros pénis moi hein? ». Heu…#theygrowupsofastlitteraly

La Première Nuit Où Vous Vous Demandez Comment Vous Avez Ben Fait Pour Passer Au Travers

Vous la reconnaîtrez quand elle arrivera. Il n’y aura aucun présage, aucun signe pour vous annoncer que la nuit de marde arrive. Pourtant, vous allez couchez votre p’tit et il se réveillera au 10 minutes en larmes et vous ne saurez pas pourquoi. Ce sera ainsi toute la soirée, pour avoir un léger break au moment où vous irez vous coucher. Puis le tout recommencera à nouveau. Aussitôt que le sweet, sweet sommeil semblera se présenter à vous, votre bébé se réveillera à nouveau. Il n’aura pas faim, ne voudra pas se faire bercer, ne voudra pas dormir avec vous. Vous aurez beau le changer de couche, le tapoter doucement, vous promener avec dans toute la maison, faire un massage apaisant et réaligner ses chakras, sweet fuck all. Rien ne marchera. Après 3 heures de cris stridents, vous vous questionnerez sérieusement sur la solidité de votre lien parental. Vous vous surprendrez à calculer combien d’argent cela vous prendrait pour fuir le pays illégalement et refaire votre vie au Guatemala à vendre des coquillages sur le bord de la mer. Pis vous allez voir le soleil se lever, votre pyjama trempé de sueur de la furie retenue et vous allez apercevoir votre enfant à semi endormi, toujours vivant. Vous vous souviendrez toujours de cette nuit-là.

 

Malgré tout ces belles étapes, ne faites pas comme moi. Ne paniquez pas si votre enfant ne parle pas autour du moins qu’il est supposé le faire et s’il ne marche toujours pas après tant de mois. Je sais que c’est plus fort que vous, mais don’t, ça ne vaut pas la peine. Je n’ai pas grand conseil à vous donner, sauf qu’il faut vraiment apprendre à let it go pis accepter que votre p’tit va ben finir par tout faire comme le reste. Par contre, si autour de 18 mois il n’a toujours pas fracassé l’écran de votre iPhone en le lançant violemment sur le sol dans un élan de furie rageuse, il faudrait peut-être consulter pour un petit retard de développement.

Dada Blaise

P.S: J’ai même quelques étapes importantes pour l’enfance et l’adolescence!

La Première Fois Que Votre Enfant Fouille Dans Votre Sacoche Pour Vous Prendre un 20$!

La Première Fois Où Vous Entrez Dans Sa Chambre et le Surprenez à Se Passer Un Poignet!

La Première Fois Que Votre Enfant Vous Insulte en Public!

La Première Fois Que Votre Enfant Vous Appelle Drunk Pour Venir le Chercher

%d blogueurs aiment cette page :