Parentalité Contradictoire

Je me suis lancé dans l’aventure parentale avec beaucoup trop d’assurance et un brin imbu de mes capacités. Parce que, plot twist, avant d’avoir des enfants, les autres parents et leurs enfants me tapaient un peu, beaucoup sur les nerfs. Surtout les parents qui se dévouent avec une servitude quasi religieuse à leurs progénitures, oubliant du coup que la Terre continue de tourner. Alors, un soir de mai, sans le savoir un de nos derniers de couple homosexuel tendance, mon conjoint et moi on s’est promis d’être différent. On ne serait pas comme les « Eux Autres« , ces parents qui s’effacent complètement et dévouent tout leur temps à cet enfant. On était ben mieux que les autres, qu’on se disait. Guess what? J’ai eu ma leçon d’humilité. Les autres parents laissent leur enfant mener leur existence et…c’est compréhensible en fin de compte. Parce que, autant que d’être un parent peut faire chier parfois, il n’y a jamais aucun doute que ton enfant, c’est la meilleure chose qui ne te soit jamais arrivée, même quand il fait une crise de bacon au IGA pour avoir une palette de chocolat. Tes priorités changement bizarrement pour s’accommoder à ce nouveau fait.
Malgré tout, Papa pis Dada se sont démenés pour garder un semblant de vie qui ressemblait à ce qu’on avait pré-rejeton. Ça n’a pas été facile, mais tout de même faisable. Bien sûr, nous avons seulement un enfant, donc peut-être que je dis n’importe quoi pis que j’ai aucune idée de quoi je parle.

Ce qui m’amène à mon point. Je le sais que je dis n’importe quoi. Je le sais. Aucun parent n’a la moindre idée si ce qu’ils font est correct. Pourtant, si on en croit ce que « Eux Autres », les parents pros, te disent, ils ont la vérité absolue sur l’éducation, l’apprentissage et tous les do’s and don’ts en ce qui concerne ton enfant. Des vrais experts toé, comme Dr. Phil ou Dr. Spock (le vrai, pas le Vulcain). Hé bien sorry tout le monde, mais ce Dada croit simplement qu’il n’y a pas d’experts, encore moins  les « Eux Autres« . Je crois que tout le monde devrait savoir cela. C’est une des grandes raisons pourquoi j’ai commencé à écrire pour Papa pis Dada, pour avoir une place où je pourrais faire chronique de mon périple dans la paternité et l’adoption, tout en tentant de garder mon identité pré-Dada et ce dans la plus grande autodérision possible.
Ici, je crois aux Parents Contradictoires. Au fait qu’on veut que nos enfants jouent et développent leur intellect profond par tous les moyens, mais qu’ils profitent de leur enfance. Au fait qu’on veut qu’ils soient indépendants et qu’ils ne se laissent pas marcher sur les pieds, mais qu’ils écoutent nos moindres demandes. Je crois que d’être parent c’est très emmerdant parfois, même si tu aimes ton enfant assez pour l’étouffer de câlins. Je pense que c’est encore pire quand tu l’aimes. Au moins, quand ce n’est pas ton enfant, tu te fou un peu des conséquences, s’il braille le bambin, tant pis, whatever happens, happens. Mais quand tu l’aimes ton enfant, tu es responsable de son bien-être et son éducation et son développement afin qu’il devienne quelqu’un de juste assez normal et pas trop trou-de-cul pour fonctionner dans la société . Et tout ceci est très difficile et demande énormément de travail et une bonne dose de ridicule ou sinon tu te retrouves à brailler dans la salle de bain en suçant le fond de bouteille de sirop pour la toux pour avoir un buzz avant le souper.

Je crois que les parents « Eux Autres » sont juste trop nouveaux dans la game parental. Ils jugent constamment. Ils te jugent toi, ton chum, ta blonde, ton enfant, ton choix de vêtement, ton choix de jeu; seuls eux savent le secret pour être un parfait parent. Et moi, trust me, j’ai eu mon lot de jugement dans la vie. Alors, avec ce blogue, je les juge EUX! Avec toute la bitcherie possible et une légère dose de gros mots.

Ce blogue n’est donc surtout pas un guide ou un manuel du parfait trendy, hipstery, modern parent. C’est plutôt un bateau de sauvetage, fait avec du p’tits bois et des cordes rapatraillées à gauche pis à droite. C’est une place où je peux bitcher à propos de ma vie de Dada professionnel, mon époux, mon enfant qui hurle et tous ces « Eux Autres » qui m’énarve au plus au point.

Parce que, dans le fond…They don’t know shit. Et vous autres non plus. Ni moi non plus d’ailleurs. Ce qui, j’ose penser, fait la différence avec les autres blogues.
Donc venez chialer en bonne compagnie, avec un p’tit verre de liqueur pis des biscuits bretons. On va avoir du fun!