Je suis tanné de penser à lui

Je suis tanné de penser à mon enfant. Je suis tanné de penser à ce qu’il a fait, n’a pas fait, devrait faire ou aurait du faire. Je suis tanné de m’inquiéter sur son avenir, sur la journée de demain, s’il va avoir une belle matinée, un bel après-midi, s’il va faire mal aux autres ou bien se faire mal.

Je suis tanné de penser à lui, à sa condition, à l’autisme. Je suis tanné d’attendre après des réponses qui n’arriveront probablement jamais.

Je suis tanné de voir de la famille, des amis, des collègues, des connaissances et me faire dire comment mon garçon est mignon, et à quel point il n’a pas l’air « autiste » ou « si pire que ça » et de ressentir le besoin pressant de les corriger et d’expliquer qu’en fait il ne va pas toujours très bien, que de s’habiller ou prendre un bain peut r’virer en cauchemar et que de voir son enfant se frapper la tête sur le sol pour se calmer est une image que je ne souhaite à aucun parent.

Je suis tanné de sa rigidité mais je suis également tanné du regard des autres lorsque j’agis pour le bien de mon garçon en sachant où sont ses limites et qu’est-ce qui est mieux pour lui.

Je suis tanné des contradictions des spécialistes, des recherches, des autres parents.

Je suis tanné de mes propres contradictions. Je suis tanné de toujours me demander si telle ou telle intervention est la bonne.

Je suis tanné de me demander si tel ou tel geste est autiste ou simplement normal.

Je suis tanné de ne jamais véritablement savoir exactement ce que je devrais faire.

Je suis tanné qu’il n’y est pas un livre du genre: Le Guide du Parfait Petit Parent du Petit Autiste Parfait.  

Je suis tanné d’avoir à prévoir et gérer le futur d’une simple journée, à me demander si telle activité sera trop pour le petit cerveau de mon fiston, comment il pourra réagir, quelle stratégie je devrai utiliser et quel moyen je devrai prendre pour l’aider.

Je suis tanné d’être optimiste et espérer qu’une simple marche autour du carré de maison avec une trottinette pourrait être un beau moment en famille mais aussi de prévoir le coup en sachant très bien que la frustration et l’échec de ne pas réussir du premier coup feront que mon garçon pourrait se jeter au sol et se frapper ou bien fuir directement vers la rue ou pire encore.

Je suis tanné de ne pas pouvoir m’asseoir dans mon salon sans me faire tourner autour et me faire frapper parce que mon garçon ne sait pas comment gérer son ennuie et est incapable de s’occuper seul.

Je suis tanné d’avoir à expliquer à mon enfant qui veut constamment inviter des amis à la maison que parfois il faut prendre une pause d’inviter des amis, parce que quand il y a trop de gens, trop d’amis, quand il cour trop, qu’il saute, s’excite, mange des cochonneries, ben sa petite tête peut se rempli d’éclairs et que là il peut perdre le contrôle, frapper, se taper, ses éclairs peuvent sortir de sa tête et personne ne veut ça.

Je suis tanné d’inviter des amis pareil pis de sortir ma panoplie d’horaire, de pictogrammes, d’objets et autres trucs, de faire un plan de soirée et de stratégies avec mon garçon, nous épuiser avant même que ça commence et de me dire chriss, ça devrait pas être aussi difficile que ça de prévoir un souper avec des amis. Que moi aussi j’ai le droit de m’asseoir pis boire du vin pis de pas à avoir à m’inquiéter sur si mon garçon va en frapper un autre avec un camion parce que l’ami à passer trop près ou n’a pas voulu jouer comme il l’avait prévu.

Mais après tout cela, je réalise aussi que, oui, ça va toujours être aussi difficile. Difficile va faire parti de mon vocabulaire et ce jusqu’à la fin des temps. Parce que quand c’est difficile, c’est parce qu’il faut que je porte attention. Pis c’est à ce moment là que j’ai le goût d’arrêter de penser à mon garçon, à l’autisme, aux solutions pis aux stratégies.

C’est là que je réalise que dans l’fond, ce que j’veux, c’est juste que mon p’tit gars se sente un peu comme les autres enfants. Que de temps en temps, qu’il puisse courir, pis sauter, pis  s’énerver, pis manger, pis suivre pis faire un peu n’importe quoi, juste pour qu’il se sente comme un p’tit garçon de 4 ans, juste pour qu’il se sente comme un enfant.

Et là, je ne suis pas tanné d’être surpris lorsque mon garçon joue comme si de rien n’était avec d’autres amis ou qu’il fait des câlins aux autres à la garderie.

Et je ne me tannerai jamais d’être presque ému aux larmes lorsque je vois mon garçon jouer pendant plus de 5 minutes avec son petit set Playmobil.

Et je me tannerai jamais de voir un petit geste, un petit mot, un petit sentiment se dégager de mon garçon, quelque chose qui vient prouver que tous les sacrifices, efforts et découragements en valent la peine, au bout du compte.

Et je me tannerai jamais de lui.

 

Dada Blaise

 

17 réflexions sur “Je suis tanné de penser à lui

  1. Sandra Patry dit :

    ok… je te découvre Blaise. Merci de partager ton quotidien avec nous. Tu m’aide et en aide beaucoup, j’en suis sur, à comprendre ta réalité. C’est le coeur rempli d’amour et les yeux plein d’eau que je te dis: continue de partager tes réflexions svp. xxx

    Aimé par 1 personne

  2. Diane Bisson dit :

    En effet. ça ne doit pas toujours ëtre facile. J’en ai eu un petit aperçu lorsque je garde Jacob. Mais, c’est aussi un p’tit bonhomme très attachant qui nous sort des affaires surprenantes parfois. Aussi, je peux comprendre que des fois tu sois tanné par son comportement pas toujours agréable. Mëme avec des enfants soit disant normaux, c’est pas toujours facile et on ne sait pas toujours comment agir. Je vous regarde aller toi et Philippe et je trouve que vous vous en sortez très bien. Jacob est chanceux de vous avoir et je suis certaine qu’un jour il vous en sera très reconnaissant. En attendant, si vous avez besoin d’un break, je ferai de mon mieux pour vous aider. Courage! Je vous aime xoxoxoxoxo

    Aimé par 1 personne

  3. erick dinel dit :

    Salut Blaise ,je suis comme toi un papa avec les mêmes defi de vie que toi ,ton texte a si bien reflété mon quotidien que j’avais l’impression qu’il venais de moi …merci tellement pour se bel hommage a nos petit amour ,nous vaincrons l’impossible et un jour nous seront en meilleur posture pour comprendre pourquoi la vie nous a donner cette grande aventure .
    Faut surtout pas lâcher ….PAPA !

    Aimé par 1 personne

  4. Rosy dit :

    Oh my God!! Le fameux : il n’a pas l’air si autiste que ça! Vient passer une petite semaine avec nous… On s’en reparlera! Ton texte est juste parfait pour exprimer notre réalité et celle de bien des parents en visite au pays de l’autisme. Je me chante souvent cet extrait de la toune de John Legend (All of me). « What’s going on in that beautiful mind. I’m on your magical mystery ride. And I’m so dizzy, don’t know what hit me, but I’ll be alright. My head’s under water, but I’m breathing fine… » Bon, ça a été écrit par un gars, pour une fille mais si on fait abstraction de ce détail (😆) … C’est ma vie!

    Aimé par 1 personne

  5. ipilepoil dit :

    Bonjour, c’est La première fois que je te lis, et j’ai quelques simples mots à te partager; le temps va un peu arranger les choses, il n’y a pas 2 façons d’etre pour ton fils il n’a donc pas de comportements autistiques et d’autres normaux, il est toujours autiste, du matin au soir. LA question a se demander, qui englobe tout comportement, autiste ou non, tdah ou non, et qui simplifie beaucoup notre vie est « est-ce adéquat ou non? » , socialement adéquat, personnellement adéquat,… si la réponse est non, on éduque en ce sens. Si la réponse est oui, sit back and enjoy the moment 😏.
    Ton petit est encore très jeune, son développement neurologique d’année en année lui permettra toujours de plus en plus à faire des apprentissages qui te surprendront. Le plus important, c’est d’avoir un papa qui le comprends, ça l’air insignifiant mais ce l’est pas pantoute, je te jure! Et ça, ben il l’a déjà.
    -Annie, maman de deux petites copies conformes d’elle-meme, âgés de 8 et 10 ans 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s