Sâcrons-nous patience avec les téléphones!

L’été s’en vient ce qui signifie nécessairement visite au Zoo de Granby, piochage de petits pieds sur le siège, crème glacée qui coule et visite au parc tout en se sentant coupable parce que vous regardez votre téléphone au lieu de vous extasier devant les pirouettes de votre enfant. Cette rengaine semble indémodable dans le monde de la parentalité. Les technologies sont le mal incarné, regarder notre téléphone est l’équivalent de forcer notre enfant à boire l’urine de Satan, nos enfants grandissent dans l’ignorance et sont livrés à eux-mêmes, ils vont grandir pour devenir des ignares qui ne sauront plus comment interagir entre eux sauf par le moyen d’emojis et ainsi de suite.

Évidemment, quand je lis ce genre d’article, c’est quand je suis sur mon téléphone en train d’ignorer mon enfant tout en lisant un article qui me dit de NE PAS ignorer mon enfant avec mon téléphone. #worstparentever

Fac là après of course j’me sens donc coupable et je me fais des belles promesses que je vais passer moins de temps à jouer sur mon téléphone et apprendre à aimer, faire mon propre jardin et perdre quelques livres du même coup. Pis après ben j’me sens en esti. Comme ce soir. Comme quand je vois des chicanes Facebook éclater parce que quelqu’un clame qu’il a vu un parent ne pas décrocher de son téléphone l’autre jour au parc alors que le p’tit pétait une coche, indignation pis arrachage de cheveux pis « mon doux » advienne que pourra. Oui le message véhiculé est bien, qu’on devrait toujours un peu slaquer sur le téléphone/télévision/jeux vidéo/cocaïne de temps en temps, l’argument principal est que la technologie et les tendances modernes sont à blâmer sur tout ce qui va mal dans le monde et dans les enfants, et ça ça m’irrite le poil des jambes. Je me suis déjà exprimé sur le sujet, mais j’avais encore le goût de chialer à nouveau, avec une liste parce que tsé, c’est plus agréable à lire:

  1. J’ignore mon enfant de toutes sortes de manières, pas juste avec mon téléphone!

 

Que ce soit avec la préparation du souper, plier des draps contours en sacrant ou en rêvassant que j’suis sur une plage à me faire masser par Heny Cavill tout en me saoulant avec des mojitos bien frais, j’ignore constamment mon enfant. Ça en est devenu un vrai sport! Je suis capable d’ignorer mon enfant sans l’aide de la technologie! Tous comme les autres générations avant nous! Avez-vous déjà vu ma mère en train de lire un roman avec intensité? Et qu’elle était tellement « concentrée » qu’elle n’entendait pas mes demandes incessantes pour une gorgée de Pepsi Diet à même son verre? Me semble qu’elle lisait si intensément qu’elle n’entendait pas ma voix suppliante et stridente!

Je crois avoir été ignoré bien des fois étant jeune, tout comme vous autres.  Je crois aussi que la génération actuelle de parents, c’est-à-dire la mienne, a un peu le sens de la compétition dans le derrière en ce qui attrait à c’est quoi être un « bon » parent. Jouer et se rouler par terre constamment à été remplacer par la création de châteaux dans des boites de frigidaires avec un pont levis qui marche qu’il faut vite aller poster sur Pinterest tout en proposant 8 trucs pour faire de la pâte à modeler avec de la gélatine industrielle pas trouvable nulle part.

2. Ignorer votre enfant est bon pour lui

Croyez-le ou non, mais votre enfant n’est pas le centre de l’univers. Il l’apprendra bien vite une fois à la garderie et encore plus à l’école. Des générations entières de unique et magnifique entrent peu à peu dans la société. Vous savez ces nombreuses émissions de recherche de talent qui pleuvent la tivi? Vous savez ce genre de participant qui est donc persuadé qu’il est la renaissance de Jésus avec la voix de Dalida? On voit alors sa famille extatique dans les coulisses, leurs visages crispés par l’énergie du désespoir? Pis là vous vous demandez comment ce genre de monde peut bien penser qu’il chante bien? Guess who had too much attention as a kid? Demandez aux profs de votre entourage. Les classes sont rempli maintenant de ces enfants qui demandent, voire exigent que les choses soient fait que pour eux, à leur envies, leur besoin, leur right here right now.

De toute façon, qui a le temps et l’énergie de s’asseoir pendant des heures à crier des encouragements à son enfant pendant qu’il joue? J’passe ma vie à parler dans le vide à mon conjoint et mes collègues de travail ou ben me faire ignorer par la caissière du IGA, se faire ignorer est un des plaisir dans la vie. Aussi ben que votre enfant l’apprenne au plus chriss.

 

3. Utilisons les outils qu’on nous offre!

Imaginez nos pauvres parents. Il n’y a pas si longtemps, quand le p’tit pétait une coche et se faisait aller bras et jambes sur le carrelage, il ne pouvait rien faire d’autre qu’attendre en regardant par la fenêtre ou ben en faisant semblant de bizouner dans le frigo. Maintenant, quand un enfant fait sa crise, zoup le téléphone dans les mains et allez hop sur Facebook! C’est simple, facile et occupe votre esprit tout en permettant à l’enfant de s’exprimer adéquatement en frappant dans les portes d’armoires avec ses pieds.

S’occuper d’un enfant toute la journée, tout seul, c’est long. S’occuper d’un enfant toue la journée, tout seul, par jour de pluie ou grand frette déguelasse qui remonte les testicules dans le bas-ventre, c’est fucking long. Avant il fallait passer le temps en lisant un livre, YARK! Maintenant, les possibilités sont infinis! Le petit peut être désennuyer à l’aide de la télévision, la bébèlle électronique qui avance tout seul, la tablette! Pis en plus il y a une multitude de apps sensationnels pour jeunes enfants! Il peut apprendre à lire, faire des casse-têtes, réviser ses chiffres, chanter l’alphabet, apprendre l’espagnol et trouver la valeur au carré d’une sphère. Astheure, la tablette sert de mère, père, prof, gardienne et voisine sensuelle!

Conclusion: vous savez quoi faire. Vous êtes le premier à vous sentir coupable après trop temps sur votre téléphone. Fac sâcrons-nous patience collectivement. On ignore pas notre enfant, on capote pas non plus, yadadada. #cbencorrect

Dada Blaise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s