Invasion Dans Le Lit

Papa pis Dada ont une nouvelle maison, ce qui veut dire que la plupart de mes temps libres sont maintenant consacrés à peindre des cadrages de portes, monter des armoires IKEA, admirer mon plancher neuf en me frottant flambant nu dessus et manger ben du riz blanc parce que je n’ai plus d’argent pour faire l’épicerie. Bref, nous sommes ben occupés et ça explique un peu pourquoi j’ai un peu slaqué sur les textes sur le blog, pas parce qu’il ne m’arrive plus de situations embarrassantes ou bien que mon enfant est subitement devenu un ange qui dit toujours « oui Dada » et va se laver tout seul dans le bain tout en prenant soin de ne pas tout chrisser par terre en chemin, mais bien parce que quand arrive le temps libre, je m’effouare pour écouter la tivi 5 minutes pis je m’endors dessus. L’âge adulte est si gratifiant!

Comme mon enfant est qui il est, j’avais donc ben peur que le gros changement de maison le rende complètement fou et qu’il se mette à arracher les rideaux ou autre terrifiante notion que mon cerveau ne pouvait imaginer. Finalement, le déménagement et les grosses-giga-rénovations-de-la-mort-avec-de-la-poussière-partout-interminable-pis-avec-ben-du-sâcrage-pis-du-bourrage-dans-les-chips-pour-éviter-de-s’entre tuer sont passés, et le petit s’en est pas trop mal tiré. SAUF, pour ce qui attrait à le « drette au milieu de la nuit ». Si vous lisez les péripéties ridicules de mon humble famille moderne, vous savez peut-être déjà que mon enfant n’a jamais vraiment aimé dormir avec nous. Lorsqu’il était bébé ou même jusqu’à récemment, lorsque l’enfant se réveillait en pleine nuit, l’emmener dans notre lit était l’équivalent à le forcer d’écouter en rafale Unité 9 avec comme collation un petit bol de chips aux bananes, bref, une vraie corvée. (Désolé aux fans de Unité 9).

Mais nouvelle maison et nouvelle chambre font que l’enfant est un peu inquiet la nuit et vient donc rejoindre son duo de papas pour se faire réconforter et dormir tout écarquiller. Je sais ben, je sais, je sais, JE SAIS qu’il faudrait en fait que je me relève pis que je le ramène dans son p’tit lit pour qu’il apprenne à vaincre sa frousse tout seul, dans le silence, la constance pis toute pis bla bla bla mais la fatigue man, la fatiguante fatigue empêche souvent pas mal de faire la bonne chose et mon jugement est un peu tout croche à 3hres du matin avec un pli de drap au travers la face pis de tenter de trouver mes p’tites culottes dans le noir, fac j’opte souvent pour la solution facile, c’est-à-dire d’amener l’enfant dans le lit. Le scénario idéal est bien évidemment que le petit se pelotonne contre moi et s’endort paisiblement derechef. Ce qui arrive…parfois…

1.jpg

Préférablement dans de beaux draps blancs immaculés avec une douce odeur de lavande et non pas un flot incessant de flatulences

Comme c’est tout nouveau pour Papa pis Dada de se faire envahir ainsi nuit après nuit (je dis Papa pis Dada, mais c’est pas mal juste Dada parce que Papa est quasiment coma quand il dort et remarque la présence de son enfant le matin seulement) voici donc en quoi consiste une invasion de lit par chez nous:

L’Arrivée

D’abord, Dada se réveille en sursaut parce qu’une présence maléfique se tient à quelques pouces de sa face, mais c’est finalement que son enfant qui le fixe avec des yeux sur le bord d’être creepy, chuchotant son nom encore et encore.

ctyp_77da5b_kid.jpg

« Dada réveille-toi! J’ai envie d’ouvrir la porte des ténèbres et des souffrances éternelles…pis j’ai envie de pipi pis j’ai peur d’y aller tout seul. »

Le « Je me mets confortable pis fuck tout le monde pis toute le reste »

Le petit s’infiltre sournoisement au pied du lit et glisse comme un amphibien pas de colonne entre les énormes montagnes de jambes poilus qui gisent sous les couvertures. Le p’tit se retrouve assez facilement entre Papa pis Dada, mais il a pas mal la tangente d’étouffer de se coller sur Dada. Par « coller » je veux dire se greffer direct sur mon omoplate. Le p’tit entame ici le ballet nocturne de l’enfant qui se cherche une position pour dormir. Aweille à droite, à gauche, à 3 millimètres de la face, les bras dans les airs, les jambes dans les airs, les fesses dans les airs, alouette! À le regarder aller, on croirait qu’il fait exprès et…c’est pas mal ça. #soblessed

Les Chansons

Si l’enfant n’arrive pas à s’endormir rapidement, il va saisir l’occasion pour s’entertainer tout seul. Il débute alors avec la bonne idée de chanter. Le p’tit s’imagine qu’il chuchote à voix basse et se met à fredonner les airs qu’il connaît un à la suite de l’autre avec une voix apaisante et pas du tout à 4 pouces de mon oreille droite. Il fait alors un remix de Pat Patrouille, Lana Del Rey, The Nightmare Before Christmas, comptines de la garderie et Sia. En même temps.

Le Sommeil

Après 2 heures de retournage d’un bord pis de l’autre, de soupirs pis de « esti » ravalés par un de ses parents parce que leurs schnolls ont été percutés, l’enfant se trouve ENFIN une position confortable, la tête à 2 centimètres de la face de Dada, le derrière vers son Papa. L’enfant préfère dormir la bouche grande ouvarte, respirant son haleine chaude et qui sent vaguement le ketchup et le concombre. Oh, et bien entendu, le petit respire avec force et bruyamment. Un peu comme Papa qui ronfle de son bord de lit. On penserait qu’une fois endormi l’enfant serait plus facile à gérer, MAIS NON, parce que tsé hein, la vie. Non, un enfant qui dort ne dort pas paisiblement comme on vous le fait croire Hollywood depuis des années. Non, non, non. Un enfant qui dort ça BOUGE comprends-tu? Un enfant ça fait des culbutes pis des salut au soleil pis ça fait des contorsions digne des petites Chinoises du Cirque du Soleil. ET, un enfant ça MORVE et ça BAVE quand ça dort. Après un boutte, Papa chrisse habituellement le camp du lit et se réfugie sur le divan et Dada fini en position fœtale pour éviter les coups, se tenant de façon précaire à semi dans le vide sur le bord du lit, partageant le même oreiller que son enfant. #cododoisnotforme

 

Le plus ironique c’est qu’une fois qu’il va pogner l’âge ingrat du début de l’adolescence pis que j’vais être un vieux Gay Dad tout ratatiné avec une brassière double C pour mes manboobs, j’vais regretter ces jours où mon cher petit dormait lové contre moi avec tout l’abandon d’un enfant envers son parent.

Dada Blaise

 

 

Une réflexion sur “Invasion Dans Le Lit

  1. Isa dit :

    Je n’ai jamais dormi avec mon fils… À cause d’une angoisse profonde: je pourrais rouler dessus et l’étouffée, il va avoir la couverture dans la face et … S’etouffer! Bref depuis un moment, mon fils vient me voir la nuit pour un cauchemar, j’ai suivi la « procédure » à la lettre de tout le monde, surtout des professionnels mais il y a un hic.et un gros: moi je suis insomniaque alors je ne me rendiez pas! Alors la joie à gauche d’avoir mon chum, affectueusement appelé jonh Deere, collé tout le long de mon corps, à ma droite, fiston qui prends mon oreiller et s’endort en me collant, tout en faisant des bruits de nez et cerise sur le gâteau, 25 lbs de poils ronronnant et cillant du nez, nommé le-chat-qui-veut-des-calins et te tape dans la face pcq tsé c’est le jour, j’ai vu un humain debout et j’ai faim!! Ça c’est dans un lit double! Oh yes!

    Mais il y a des détails techniques qui ajoutent du plaisir: moi je dors avec une couverture chauffante, allumée. Alors rajoute fiston et minou de plus, il fait chaud! Je suis trop loin pour la manette!!! Argh j’ai envie de pipi, j’ai le bras coincé sous la tête de mon fils, il tient (fermement) mes cheveux dans sa main si fine et délicate d’acier… Je suis engourdi de partout, le face dans la craque des oreillers et de part et d’autre un air pollué d’haleine (j’ai le temps d’analyser!), Même au dessus: avec le chat…

    Mais il y a du bon: une fois coincée, plus personne ne bouge! Statue! Mort, coma profond? Tout le monde est heureux (sauf moi!), Mes courbes généreuses servent enfin à quelque chose: je suis un oreiller chauffant! 😂😂😂

    Curieusement je ne suis pas joviale ces matins là!!

    Lol

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s