Le Plus Grand Dilemme des Parents: Sexe ou Dodo?

Oubliez les débats sans importance tel allaitement ou bouteille, laisser brailler le p’tit ou aller le réconforter immédiatement, la ville ou la banlieue….il n’y a rien de sujet plus déchirant pour un parent que le dilemme suivant: On fourres-tu ou ben on dort?

Les jeunes parents sont habituellement horriblement, terriblement, chrissement fatigué et ce TOUT LE TEMPS la plupart du temps. Ils sont fatigués de changer la couche du bébé quarante-huit fois de suite, de jeter une assiette pleine de nourriture parfaitement saine que les enfants ont refusés de même toucher ou d’empêcher le p’tit de se rentrer des billes dans le nez. Le parent qui reste à la maison passe sa journée à tenir la main d’un bambin qui s’assied sur lui, ou se roule sur lui ou lui grimpe dans la face lors des repas et des moments de détente,  ce qui veut dire que lorsque la nuit tombe, la dernière chose que ce parent à envie s’est d’assumer la position en se mordillant les lèvres d’extase. Le parent qui travaille lui arrive à la maison après une longue journée où il a dû endurer des collègues qui partageaient leur secret pour une soupe réussi (mettre un soupçon de cumin) ou leur dernier coup de cœur cinéma (Step Up 3D, les effets spéciaux sont écœurants!) tout en gardant le sourire. Alors pour eux aussi, la dernière chose qu’ils ont envie de faire c’est de vigoureusement se shaker le bas-ventre tout en râlant des mots sensuels.

Malgré tout, le soir approche, les étoiles apparaissent dans le ciel et certains couples, éreintés et épuisés par l’existence, tellement fatiguéss qu’ils semblent incapables de retirer leur sous-vêtements, combattent l’écrasant poids des choix de leur vie pour commettre malgré tout l’acte charnel. Le sommeil ne les arrêtera peut-être pas, mais un autre obstacle pourrait le faire: l’enfant. L’enfant, peu importe son âge, semble détecter la minute où ses parents semblent avoir du plaisir sans lui. Que ce soit par les fou rires partagés sous la couverture, le bruit presque imperceptible des boxers qui revolent sur le plancher ou simplement le silence anormal qui règne lorsque deux êtres humains qui copulent tentent de ne faire aucun bruit, le petit risque alors de pousser un hurlement digne de Mariah Carey qui pousse la high note dans son jeune temps. Certains parents tentent l’impossible, c’est-à-dire de continuer leur va-et-viens en espérant que le p’tit se rendort par lui-même. Si l’homme réussi à garder son érection pendant les cris interminables d’un jeune enfant, félicitez-le pour sa concentration ou ben posez-vous des questions sur son état mental.

Si l’enfant est capable de sortir de son lit, désolé de vous dire qu’il risque de resurgir aussitôt que vous êtes à quatre pattes la bouche ouverte pis toute. #imagementale  Vous serez bientôt obligé d’aller célébrer votre amour dans la shed, parmi les vieilles cannisses de gasoline, les pelles à jardin et le tricycle de Elsa.

Voilà pourquoi la plupart des parents aiment beaucoup mieux dormir que jouer aux foufounes. Oui, le sommeil, disons-le, le sommeil est pas mal en haut de la liste des choses préférés de Papa pis Dada. Le sommeil est la chose, LA CHOSE, la plus précieuse qui soit dans une maison qui comporte un enfant de moins de 10 ans. Le sommeil est la monnaie d’échange, la chose qui a le plus de valeur. Plus que du temps, de l’argent ou la dernière gorgée de vin. La vie d’un parent tourne constamment autour du sommeil, des horaires entiers sont construit autour de la possibilité du sommeil d’un enfant et du votre. Les couples se chicanent parfois pour avoir droit au sommeil, s’engageant dans des négociations compliqués, risqués et ce en pleine nuit à savoir qui va se lever, parce que c’est moi qui s’est levé la dernière fois. Donc, lorsque par un hasard des plus merveilleux la maison se retrouve vide de toutes présences d’enfants qui sautent, culbutent et quémandent pour quelque chose à manger, les parents se précipitent en courant vers leur grand lit défait parce que pas eut le temps de mettre les draps comme il faut, retirent tout vêtement superflus et se couchent au plus chriss sans se coller pour profiter de quelques moments de répits et de doux sommeil.

Pis quand ils se réveillent, ben why not coconut? wink wink.

Dada Blaise

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s