La Fois Que J’Suis Devenu Vieux

 

Bon. Fac…demain c’est ma fête. La fête de Dada en personne. Pis j’vais avoir 34 ans. TRRRRRRRENTE-QUATRE ANS. Ça me dérange pas pantoute dis-je en braillant tout en me mangeant un pot de crème anti-âge. 34 ans. C’est l’âge des poupounnes de Sex and the City dans les premières saisons. C’est l’âge de l’autre bord de la colline. L’âge plate me semble. C’est le premier pas dans le vrai de vrai âge adulte dans ma tête. J’m’approche de la boîte 35 à 40, pis, guess what, j’peux pas reculer. C’est ça la vie j’cré ben.

Depuis que j’ai 30 ans, j’ai l’impression que chacun de mes nouveaux anniversaires apportent leurs mauvaises nouvelles. Comme si chaque nouvelle année m’apportait son petit cadeau personnelle: Oups, un peu moins d’énergie, un peu plus de douleur dans le dos, un peu moins de pulsions sexuelles, un peu plus de manboobs pis un peu moins de cheveux. Beaucoup viendront te dire que l’âge, c’est dans ta tête. Qu’on est jeune de cœur. Vive la margarine pis all that bullshit. Mais ça n’empêche pas que j’fais plus de bruit quand j’m’assois, que j’met de plus en plus de linge mou et que mes doux soyeux cheveux brun n’ont plus de traces de blond mais de GRIS ciboire! Ahhhh! Néanmoins, jusqu’à il n’y pas si longtemps, j’me réconfortais qu’au moins, j’étais encore à la page, j’étais encore in. Que j’savais encore qu’est-ce qui était à la mode et qu’est-ce qui ne l’était pas. Que j’étais encore pas mal hot en ce qui attrait le monde de la culture populaire. J’me disais que j’étais encore dans le coup avec mes connaissances approfondies sur Stranger Things, pis que j’savais c’était qui Calvin Harris, pis dans quel film joue Brie Larson. Que j’étais encore trendy et up to date avec mes chansons de Lana Del Rey, le fait que j’sais c’est quoi Uber, pis que j’suis encore capable d’aller danser follement, même si j’suis un banlieusard dans la trentaine avec un jeune enfant. Les jeunes de l’école me parlaient de One Direction, de Justin Bieber, de iCarly ou de l’émission Le Studio et j’savais de quoi ils parlaient la plupart du temps. Puis dernièrement, tout a changé.

Ça d’abord commencé par Instragram. Cet été. J’me suis dit que vu que j’étais maintenant un bloggeur cool et funky, je me devais également de prendre des photos avec filtres doudounes pour poser mes gerbes de fleurs, mes chapeaux de paille, les napperons savamment barbouillé de mon bambin ou des vues panoramiques de l’océan. J’me suis mis à suivre des célébrités, parce que why not, c’est toujours le fun de savoir que Hugh Jackman est en vacances à Ibiza ou ben que Isabelle Racicot fait un shooting photos cocasses avec ses meilleurs amis. Pis un jour, j’suis tombé sur cette photo de Selena Gomez.

img_8756-1

Comme beaucoup de vieux de plus de trente ans, j’avais une vague connaissance de c’est qui Selena Gomez. J’savais qu’elle étaitpopulaire, parce qu’elle est un genre d’amalgame de Disney Channel, chanteuse, actrice, amitié avec Taylor Swift et bécoteuse de Justin Bieber. Mais je ne savais pas à quel point elle était populaire. Quelques jours plus tard, vl’à ti-pas que j’apprends que cette photo, cette photo ci-haut d’une jeune poupounette qui boit son coke comme je suppose elle le fait tous les matins après avoir mangé ses Pop-Tarts, cette belle et léchée photo a brisé l’Internet. Elle a eu le record de vue le plus élevé de toute la vie avec cette photo qui a été liked plus de 5 millions de fois. C’est là que j’me suis dit…ben voyons esti. Qu’est-ce que je comprend pas moi-là la-dedans? Comment ça qu’elle pogne de même? Pourquoi qu’elle est donc aimé de même? Pourquoi j’ai pas 45 millions de dollar comme elle? Vraiment j’me suis demandé la question. J’aime pas ses chansons, me semble que le monde entier devrait pas l’aimer, non? Pourquoi le monde aime pas les trucs que moi j’aime?

C’est là que j’ai compris. Mon dieu, j’suis devenu vieux. Ça m’a frappé. J’suis d’un autre âge. Je ne comprends plus les modes qui passent. Les chansons de mon temps sont des classiques. Les films de mon temps ressortent sous forme de remake. On parle des années 90 comme « le bon vieux temps ». Coup de Foudre revient à V cet automne!

hkc1rmgl

Fac le monde (ma mère) avait raison. Un jour j’comprendrais. Un jour j’verrais ben. Un jour ça serait mon tour. Fac oui, j’suis devenu vieux. Astheure, j’suis outré de voir des émissions de télévision comme Beachclub ou ben Célibataires et Nus. Astheure ça m’énarve quand la p’tite caissière du Jean Coutu me tutoie gros comme le bras pis pitonne avec ses grands ongles roses sur sa p’tite caisse. Ça m’énarve quand les jeunes envahissent mon terrain pour chasser des Pokémons. Ça m’énarve quand mon voisin écoute la télévision trop fort. J’ai frette pis j’aime ça me mettre une p’tite laine. J’ai des bonbons dans mes poches. J’aime ça aller prendre mes marches pis r’garder le bord de l’eau. J’aime ça nourrir les oiseaux pis m’exciter quand j’vois des espèces différentes. J’aime ça manger une p’tite soupe, c’est ben en masse, pour le dîner. J’aime ça faire l’amour le samedi soir dans le noir complet, dans le grand silence.

So yes, demain j’vais vieillir. J’suis devenu un « vieux ». Pis c’est correct finalement. J’suis un père, pis j’m’approche du 40 ans, pis c’est le cycle des choses. Quand tu te met à y penser, c’est l’fun être vieux quand même. C’est l’fun pouvoir chialer et dire son opinion haut et fort pis dire fuck that shit avec confiance. C’est l’fun de s’en foutre un peu de l’opinion des autres (mais pas trop, j’reste névrosé et paranoïaque tout de même, seulement pour votre plaisir). C’est l’fun de se sentir mieux avec son soi-même, pis de pas se gêner pour dire ce qui nous déplaît. C’est l’fun faire ce qui nous tente pis pas être obligé de se taper des activités comme du Ultimate Frisbee ou ben du parasiling sensuel juste pour plaire à la masse de gens populaires de ton entourage. C’est l’fun d’être un peu plus moi, le vrai de vrai moi, à chaque jour qui passe.

Dada Blaise

 

 

3 réflexions sur “La Fois Que J’Suis Devenu Vieux

  1. Lexie dit :

    C’est drôle j’ai écrit sur qq chose comme ça aussi il y a quelques jours, cette liberté qui vient en combo avec l’âge (sauf celle de dropper tes ptits pour aller faire le party).

    Bonne fête à toi, je te souhaite des beaux moments en masse…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s