Papa pis Dada se détendent

L’autre jour, comme les parents ingrats et sans-cœur qu’ils sont, Papa pis Dada ont fait GARDER LEUR P’TIT et ont passé la journée ENSEMBLES SANS LUI!!

giphy-1

Je sais, je sais. Pour kessé faire qu’on a eu un enfant si c’est pour le faire garder par une belle journée de soleil chez la première venue (sa grand-mère) alors qu’on se vautrait dans l’aisance et le plaisir débridé de la relaxation bon marché? Oui, vous l’aurez deviné, Papa pis Dada avaient besoin d’un break et ont filé poussière au vent vers le lieu de détente par excellence pour les couples yuppies de la banlieue, le Spa Détente.

Voici un résumé de notre fabulous journée, sans le p’tit:

Après avoir droppé le cher enfant chez la mamie qui attendait ivre de joie la face effouarée dans la porte-patio, le congélateur ben rempli de sandwichs à crème à glace et de popsicles, Papa pis Dada sont repartis aussi vite qu’ils le pouvaient, riant aux éclats, doigts entrelacés, enivrés de liberté et d’aventures. Vite, au Spa Détente Balnea! Papa pis Dada arrivent et stationnent leur voiture parmi le lot de Jaguar, BMW et Porche présentes qui brillent sous le soleil de la richesse. Gulp! Les deux se grouillent de sortir de leur auto médiocre et ajuste leur polo et chemise, question d’avoir l’air plus riche qu’ils ne le sont. Ils passent à la réception, jasent avec la p’tite jeunesse au tailleur noir serré et aux mini-shorts inutilement sexy, puis se rendent dans les vestiaires. Maillot de bain blanc immaculé? check. Grosse bedaine molle qui dépasse du maillot? check. Peignoir ouvert juste un peu pour laisser voir le p’tit poil sexy? check. Papa pis Dada sortent des vestiaires prêt comme jamais à être détendus et recentrés sur eux-mêmes.

Première étape, le massage. Ils se rendent dans le Lounge, une grande pièce lumineuse surplombant le lac et la forêt belle à faire brailler. Après avoir dégusté une boisson fraîche fait à partir d’extrait d’eucalyptus et d’eau minérale, qui au dire de la madame est comme boire les larmes de Jésus lui-même tellement c’est bon pour la santé, on leur demande de remplir le petit questionnaire pré-massage puis d’attendre leur massothérapeute. Un demi-dieu bronzé aux bras d’acier et aux rutilants pectoraux à peine retenu par son uniforme noir fait son entrée, le sourire Crest et le pantalon plein. Joie! Malheureusement, il appelle une dame plus loin qui regarde autour d’elle éberluée, cherchant à comprendre ce qu’elle a fait pour mériter un tel bonheur dans la vie. Elle marche les jambes tremblotante derrière lui. On peut parier qu’elle enlèvera tous ses vêtements sous la couverture. Papa se fait appeler par une bonne femme joviale et frisé à mille lieux d’un demi-dieu. Jackpot. Dada se fait appeler par une dame âgée et frêle qui semble sur le point de mourir.  Hourrah! Massage s’en suit. C’est avec humilité que Dada ravale ses impressions, parce que la p’tite madame, à masse comme pas une. Dada aime se faire jouer dans la face et les cheveux et la p’tite madame oblige, doigts pesants et pressions parfaites. Dada sort de sa session étourdi de détente et c’est avec avidité qu’il boit son p’tit jus vert aux plantes bienveillantes tout en regardant le paysage, un p’tit coulis de bave au menton. Papa sort à son tour, l’air songeur et quelque peu troublé.

« La p’tite madame, quand elle t’a dit de te tourner sur le ventre, elle as-tu levé la couverte? » demande-t-il.

« Non. Ben, un peu, pour que je puisse bouger. »

« O.k. Moi elle a carrément levé la couverte au complet. »

« Genre, la graine à l’air pis toute? »

« Pis toute. J’suis comme resté surpris. »

« Elle s’est gâtée la cochonne! »

Après avoir rigolé comme des écolières, Papa pis Dada prennent le chemin vers l’autre étape de la détente, les bains. Il fait quarante six mille degré à l’extérieur et le soleil est rond comme un ballon, mais c’pas grave! On va se détendre coûte que coûte. Aweille dans l’eau chaude et les bulles. Papa est rouge comme un homard et son costume de bain fait des grosses ballounes, donc il fait signe à Dada qu’il en a marre. De son bord, Dada est ben excité. Il se sent comme dans un parc d’attractions, il ne tient pas en place et veut essayer toutes les affaires. Après avoir traîné son chum dans les bains chauds, frettes, steam room, salon Marocain et chambre à gaz, Dada est prêt à aller s’étendre un peu. Papa s’effouare et ferme les yeux. Fidèle à lui-même, il s’endort au bout de quelques microsecondes. Dada apprécie la vie et la nature…et se demande combien de temps de détente avant qu’il puisse aller chercher son téléphone pour jouer à Snakebird. Pourtant, le bruit de l’eau qui coule et le doux murmure du vent font leur job et Dada commence à relaxer, pour le vrai. Just kidding! Alors qu’on intime les gens à être silencieux, deux dames assises plus loin ont décidés qu’elles avaient le goût de jaser eux-autres là. Deux p’tites médames, maillot de bain fleuries et coiffures fraîchement spraynetté. Elles tentent de respecter la consigne du silence en « chuchotant », c’est-à-dire qu’elles crachent leur mot avec intensité sous le couvert des murmures.

« Pis qu’est-ce tu vas faire pour souper? »

« Ben j’ai dégelé du p’tit poulet dans la noix de coco, avec des bons piments rouges. »

« Tu vas-tu faire du riz aussi ou juste ça? »

« Ah j’sais pas. C’est lourd un peu le riz, pis il faut chaud sans bon sens. »

And so on and so forth. Entendre jaser popotte dans un Spa Détente était pas mal number one dans ma bucket list, fac j’étais content tu comprends. Dada gosse et se tourne les pouces lorsque tout à coup, STARSTRUCK! Une célébrité est au spa, dans son peignoir blanc pis toute. Julie Le Breton toi chose.

art-julie-le-breton-crecc81dit-maude-chauvin

Dada capote, parce qu’il est juvénile et aime ça voir du monde connu, même s’il oserait jamais aller lui parler, de peur d’y scrapper sa détente. Arrive 11:00 et un petit employé sort dehors pour enlever la petite chaîne qui bloquait l’accès au lac. Vite, fuck la détente, tout le monde se rue vers le lac et les autres bains placés plus bas, car tout le monde sait que ces bains là détendent beaucoup mieux que ceux d’en haut. Dada réveille Papa pis ils partent, descendant l’abrupte sentir de p’tites roches blanches qui glissent et roulent parfaitement sous les gougounes mouillés du spa, l’occasion idéale pour sacré le camp tête première. La berge du lac est composé de grands espaces détentes, de lits doubles, de coussins Fatboy et de planchers de bois qui craquent. Tout le monde s’en sacre, on veut aller sur le quai! Ici on a disposé des chaises longues inconfortables et des matelas gonflables pour se détendre sur l’eau. Dada pousse une vieille dame et attrape le dernier matelas disponible. Julie le Breton est déjà partie avec son viril conjoint. Dada s’est toujours demandé quelle couleur de maillot de bain elle portait. Il a sa réponse. Turquoise. Papa pis Dada flottent aisément sur l’eau placide, baigné de lumière et de verdure. C’est bucolique. Dada se pitch à l’eau parce que il a chaud. Il nage et tournoi dans l’eau étonnamment chaude puis est finalement prêt à remonter sur le matelas. C’est avec grâce et élégance qu’il tente de remonter sur la surface humide alors que son maillot de bain s’acharne à rester dans l’eau. Papa ne fait pas grand chose pour aider, évidemment. Dada se tourne alors et aperçoit la splendide Julie le Breton qui est dans la même situation. Pour vous dire que peu importe notre statut social, il est difficile d’avoir l’air cool en s’extirpant sur un matelas au beau milieu d’un lac.

balnea-lac-1030x3601

Après tous ces nombreux exercices, Papa et Dada se sont rendus au petit restaurant chic pour déguster quelques figues, dattes et noix croquantes savamment placées sur un gros billot de bois laqué. Ils sont ensuite retournés dans les verts plaisirs qu’offraient la journée, marchant bras dessus, bras dessous, les peignoirs flottants allègrement, la détente bien enclenchée. Pis OUI, ça a fait du bien de ne pas avoir le p’tit dans les jambes une journée! Pis OUI, tout le monde mérite une pause. Pis OUI, on a mangé une crème glacée parce que les p’tites noix nous avaient pas rassasiés!

Ce sera tout,

Dada Blaise

Vous savez, certains blogues se voient parfois offrir la chance inestimable de se faire payer une journée comme ceci en échange d’un article. Ben c’était pas le cas pour cet article. Mais n’empêche que j’ai trippé sur l’endroit et que je veux y retourner tous les jours de ma vie. Surtout si Julie le Breton est là. #stalker

2 réflexions sur “Papa pis Dada se détendent

  1. Lexie dit :

    aaaaah c’est très exactement le lieu que mon chum avait choisi pour ma fête, sauf que nous c’est à la garderie qu’on avait droppé les petites et que la baignade s’est faite sous un ciel de flocons (mais pas d’lac, il n’était pas ouvert, il est vraiment chaud??). Je recommencerai demain, sans problème (et la semaine prochaine aussi, et puis… ;))

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s