#GiveElsaaGirlfriend

Comme pour tous les petits nord américains de mon âge, Disney a toujours, d’une forme ou d’une autre, fait partie de ma vie. Enfant, j’étais entouré par Disney et ses nombreux dérivés, films, émissions à la tivi, livres à colorier, jeux, jouets, casse-têtes, tourne-disque, spectacles sur glace et visites au parc thématique. Chez nous, Disney c’était hot. J’écoutais les films en boucle avec avidité. J’aimais l’animation, les chansons, les animaux, les princesses, les princes, les bouilloires qui chantent, toute, toute, toute. Maintenant que je suis un genre d’adulte presque fonctionnel, je comprends pourquoi j’aime autant les princesses et les films de Disney.

 

beauty_and_the_beast_10.png

À mon avis, le plus sexy de la gang. Wait a minute…mon chum est grand, poilu, yeux bleus, grogne tout le temps, a mauvais caractère et n’aime pas qu’on touche à ses affaires…Plot twist: Did I end up with the Beast?

Les films de Disney mettent souvent en scène des protagonistes qui sont considérés « différents » et « à part » du reste de la société dans laquelle ils vivent. Ariel la petite sirène désire un monde qui est considéré « différent » du sien. Les villageois croient que Belle, de La Belle et la Bête, est étrange, « différente » des autres (elle aime lire et c’est une femme! WITCH!). Même les classiques, comme Dumbo, nous montre un protagoniste qui est moqué par les autres parce qu’il est « différent » (y’a des grosses oreilles au cas où vous ne vous en rappeliez plus). Tout ça vous dit quelque chose? Pour un p’tit gars de la campagne qui a un peu trop le sens de la théâtralité et le goût d’écouter des chansons de Whitney Houston, ça lui parlait beaucoup. Les héros de ces films sont mis à part, incompris, mais vont au bout de leurs rêves et terminent leur histoire avec une fin heureuse. Le thème de « l’amour impossible » est souvent présent, donc il n’est pas difficile de comprendre pourquoi ces histoires interpellent la communauté LGBTQ+ (lesbienne/gay/bisexuel/transgenre/queer).

Ce qui est drôle c’est que la compagnie de Mickey Mouse n’est pas reconnue pour ses valeurs avant-gardistes. La compagnie est souvent synonyme de l’Amérique traditionnelle, de valeurs familiales sûres, de tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Disney est souvent tombé sous le courroux de divers groupes pour changer le thème des histoires qu’ils adaptent, comment ils dépeignent constamment des héroïnes blanches et blondes ou pour avoir whitewashed Aladdin et Jasmine. Disney, depuis quelques années, a bien été obligé de changer d’optique dans ses efforts afin d’offrir une représentation plus inclusive de ses protagonistes. The Princess and the Frog nous a donné une princesse noire tandis que Mulan et Tangled nous ont donné une héroïne qui n’avait pas besoin de prince pour l’aider. Frozen, le méga succès inespéré qui a remis Disney sur la map, a été plus loin encore et nous a offert un film où le thème central était les liens de famille entre deux sœurs, l’histoire d’amour repoussé au second plan. Par contre, Disney n’a toujours pas osé s’aventurer à inclure un personnage ouvertement LGBTQ+ dans ses films. Oh bien sûr, certains diront que le Génie a un peu trop le sens de la mode, que Shang (le guerrier dans Mulan) semble plutôt déçu quand Mulan lui annonce qu’elle est une fille finalement et que Ursula est en fait une drag queen, mais ce n’est pas la même chose qu’un fullblown, vrai personnage central qui serait homosexuel.

Seulement voilà, depuis quelques jours, la foule Twitter et Facebook réclame ceci: #GiveElsaAGirlfriend

 

Disney a annoncé récemment qu’il donnerait suite à Frozen, qui d’après moi devrait s’intituler Frozen 2: The Meltdown, avec Anna qui découvre qu’elle a les pouvoirs du feu et la les sœurs se battent. Ça s’rait malade! Enfin bref…depuis l’annonce de cette suite, on réclame que Disney monte d’une coche sa bravoure de la diversification et offre une princesse lesbienne. Yes…vous avez bien lu, les fans souhaitent voir Elsa vivre au grand jour une relation homosexuelle avec une autre femme. J’imagine déjà le Bible Belt des États-Unis cracher leur sandwich mayonnaise/chips BBQ et attraper le AK-47, outré devant l’imminente apocalypse que provoquerait cette nouvelle. J’entends déjà les « Abominations! » et les « C’est contre nature! » et les « C’est écrit dans la Bible! »

 

Certains groupes religieux ont même avancé que Frozen serait une propagande gay, visant à convertir l’impressionnable jeunesse. C’est ben certain. Après tout, Frozen raconte l’histoire d’une jeune femme qui chante (gay!), qui ne semble pas intéressée par les hommes (lesbienne!), doit vivre avec une différence (gay!) qu’elle doit cacher des autres. Elsa finira par « sortir du placard » en fuyant la société et en chantant son infatigable hit « Let It Go » qui, toujours selon les whackjobs groupes religieux, seraient un hymne subversif auprès des jeunes enfants. So what? Tant mieux si Elsa chante sa liberté, qu’elle est enfin à l’aise, qu’elle n’est plus obligée de « cacher » ses pouvoirs et qu’elle peut enfin porter des vêtements avec ben du sparkle. Own it bitch.

BE7vOKL.gif

Fabulous

À chaque fois que je lis ce genre de truc je suis ébahi par la stupidité de certains. Les gens craignent-ils vraiment que les homosexuels « transforment » leurs enfants avec des chansons ou des films? Croient-ils vraiment que nous sommes capables de trouver le piton « gay » sur les hétérosexuels? Comme si nous possédions un pouvoir magique qui permettrait de switcher l’orientation d’autrui selon notre bon vouloir. Ben on l’a pas ce pouvoir-là, parce que trust me honey, il y aurait une couple de mes crushs du secondaire et cégep que j’aurais transformé de mon bord assez vite merci.

s640x480.jpg

Oh Ewan…si seulement…

Toujours est-il que la suite de Frozen se prépare et qu’une partie de la populace réclame du changement. Disney est un emblème important dans notre culture, qu’on le veuille ou non. Star Wars, Marvel, Pixar, les princesses, tous les enfants ou presque sont en contact avec un ou plusieurs personnages de Disney au moins une fois dans sa vie. Imaginez l’impact qu’aurait l’inclusion d’un personnage LGBTQ+. Oui il y aurait outrance, menaces et colliers de perles agrippées avec effroi. Oui matante Suzie appellerait Denis Lévesque pour chialer. Oui beaucoup de parents boycotteraient le film. Mais imaginez juste un p’tit moment que ça arrive, pour vrai. Un film qui présenterait un autre type de couple, un autre type de vie familiale. Pour notre famille, à Papa pis Dada pis Petit Pou, ce serait incroyable.

Imaginez une conversation sur la cour d’école entre deux p’tits copains:

« Fac tu as deux mamans? »

« Oui. »

« Comme Elsa et ________ dans Frozen 2? »

« Oui. »

« Cool. On joues-tu à la tag? »

 

Case closed. #GiveElsaAGirlfriend

 

Dada Blaise

 

 

6 réflexions sur “#GiveElsaaGirlfriend

  1. laviedecarrie dit :

    Moi je verrai plus un disney totallement nouveau traitant de ce sujet. Mais ça paraît impensable, même à notre époque. Vous imaginez, un animé où l’héroïne est enfermée dans une tour pour ne plus voir sa copine? Et sa dulcinée viendrait la sauver et la réveiller en l’embrassant? (Oui je sais je mélange les classiques XD) Ce serait le top!!

    Aimé par 1 personne

  2. lexieswing dit :

    Ta conclusion est juste parfaite, cette fameuse conversation, le fait pour un gamin de pouvoir se référer à un modèle de sa culture c’est le déclencheur de l’acceptation selon moi. D’ailleurs ça fonctionne dans l’autre sens : à une mère qui se désolait de voir son gamin un peu trop «les garçons font ceci, les filles font cela» alors qu’elle essayait d’avoir un discours pas trop genré, un ami instit lui avait conseillé de regarder les livres qu’elle lui lisait pis les dessins animés qu’il écoutait. Et ça n’a pas manqué : des princesses qui épousent des princes, des naïves qui attendent qu’on les défendent, des hommes forts, des garçons qui font du soccer ou du football, des filles qui minaudent ou jouent à la poupée … 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. L'Amélie-Mélo dit :

    J’aime beaucoup ton style d’écriture, Dada ! On rit beaucoup mon chum et moi, car notre doudou ici nous en fait voir de toutes les couleurs aussi ! Et en passant, Ewan est peut-être de mon bord, mais je me le pogne pas plus !! 😉 aaaaah si seulement !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s