Excuses à Mr. Asphalte et Tous les Autres #sorrynotsorry

J’sais pas pour vous, mais moi j’aime un peu ça me fâcher. Juste un peu. Juste pour dire. Et quand j’étais en « congé » de dadaternité (c’est comme la maternité, sauf qu’il n’y pas tout ce débat sur l’allaitement), j’aimais ça pogner les nerfs après plein d’affaires. J’me suis découvert un côté lion féroce qui protège son p’tit et comme l’aventure de l’adoption est rempli de situations stressantes et incontrôlables, disons que je me vengeais sur le quotidien et toutes les petites injustices sociales qui peuvent t’irriter au plus haut point quand tu n’as dormi qu’une heure la nuit précédente. Maintenant je suis serein et en paix avec mon intérieur, car j’ai grandi, acquit de l’expérience et de la sagesse avec les épreuves de la vie, je suis un adulte mature et surtout, mon enfant s’est endormi par lui-même ce soir et j’ai terminé la bouteille de vin tout seul devant l’ordinateur. I feel great!

Voici donc dans le désordre et chaos total une belle grande liste d’excuse pour les quelques fois où j’aurai peut-être exagéré légèrement dans ma colère:

Je m’excuse Mr. Asphalte qui est venu sonner chez nous en plein mois d’août pour me faire une offre spectaculaire de patcher mon entrée de goudron noir d’asphalte odorant pour une centaine de dollars seulement. Tu ne le savais pas, mais t’étais le huitième qui passait cet été là, pis tu ne savais pas non plus, mais quand tu sonnes à ma porte, mon petit chien saucisse jappe comme si on était en train de l’égorger pis ça réveille mon petit poupon qui fait sa sieste paisible de l’après-midi, moment sacré où je peux enfin m’adonner à des activités constructives et reposantes pour mon moi-même, c’est-à-dire être à moitié évaché sur mon divan avec mon Iphone dans les mains entrain de regarder des vidéos de vieilles madames qui tombent sur la glace. Je m’excuse de t’avoir dit que ton offre était inutile et mal chié, et je m’excuse également d’avoir pleuré 15 longues minutes pendu à ton bras afin d’avoir un peu de réconfort humain et de t’avoir raconté que mon bébé était constipé et que je ne savais pas quoi faire pour le soulager.

Je m’excuse Grosse Madame qui m’a volé mon stationnement « Maman+Poussette » au Wal-Mart. C’était le temps des Fêtes et tu étais probablement aussi pressé que moi d’aller dans une mer de monde louche et psychotique afin d’acheter des Legos et un sac de crottes au fromage. Je le sais que tu m’as pas vu attendre patiemment dans mon auto, avec mon clignotant pis toute, parce que tu jasais avec ton amie à grand coup d’éclat de rire. Je m’excuse d’avoir attendu à côté du stationnement pour voir si tu sortais bel et bien avec un bébé et que non, finalement t’en avait pas. Je m’excuse de t’avoir demandé haut et fort si tu prenais ce stationnement seulement parce que tu étais trop paresseuse pour marcher tout le stationnement avec tes grosses cuisses. Comme tu m’as fait un doigt d’honneur de la compassion, je crois que mes excuses ont été acceptées relativement vite.

Je m’excuse à toi Jeune Adolescent au parc. Je le sais que tu avais ben du fun avec tes amis de 13 ans pis jouer à la tag dans des glissades et des échelles c’est vraiment chill à 3hres de l’après-midi, mais quand tu as bousculé mon Petit Pou de 18 mois qui commençait à peine à marcher et que je t’ai vu le tasser avec ta délicatesse d’adolescent pressé par la vie, j’me suis senti interpellé. Je m’excuse de t’avoir un peu attrapé par le bras et un peu tiré vers moi avec autorité démentiel d’un prof en congé parental. J’avais comme pas beaucoup dormi la veille et le matin j’avais mit du savon à vaisselle dans la boîte à lunch de mon chum au lieu de sa vinaigrette, donc tu comprendras pourquoi j’ai attrapé ton skateboard et l’ai lancé au-dessus des bosquets de cèdre. Je m’excuse aussi d’avoir pleuré 40 minutes accroché à ton bras afin d’avoir un peu de réconfort humain tout en te disant d’aller au bout de tes rêves et de contrer le décrochage scolaire.

Je m’excuse Madame en Ligne au Centre du Pneu Costco. Je le sais que tu n’avais pas vu la file de monde qui attendait comme des moutons à l’abattoir et que c’est pour ça que tu m’as coupé prestement pour aller directement à la caisse quand c’était rendu mon tour. Je m’excuse d’avoir sorti ma voix de prof/ancienne religieuse indignée et de t’avoir demandé si tu avais bel et bien vu tous les gens qui attendaient patiemment comme des épais et que si tu te sentais supérieure au reste des communs mortels que nous sommes. À voir ton visage indigné et ton sac à main Louis Vutton acheté à Chinatown, je crois que tu t’en calissais un peu, mais ton « Scusez-moi mon Dieu! » m’a fait grandement du bien et je t’en remercie beaucoup.

Je m’excuse Monsieur au Téléphone avec qui j’essayais de régler mon problème d’Internet. Tu le ne savais pas que je voulais aller sur Netflix parce que mon garçon me réclamait POCOYO à tue-tête depuis le matin et que j’avais finalement flanché malgré mes belles convictions que mon enfant écouterait seulement 10 minutes de télévision par jour. Je le sais que tu étais probablement pas dans le même pays que moi et que la connexion était difficile, mais oui je l’avais bel et bien éteint et rallumé mon routeur sans fil, ainsi que rebranché le fil d’Internet. Je m’excuse de t’avoir dit de manger du poils, je t’expliquerai plus tard ce que ça veut dire.

Je m’excuse Madame au Téléphone qui m’a également appelé pour me vendre un cellulaire. Je le sais que tu voulais bien faire et aussi impressionner ta superviseure qui devait te juger derrière toi dans son tailleur Liz Claiborne de chez Target, mais lorsque tu m’as demandé pourquoi je ne voulais pas de nouveau cellulaire plus performant, j’ai comme craqué. Je m’excuse de t’avoir dit que ma mère était morte en conduisant au cellulaire et que depuis j’étais incapable de toucher à un cellulaire. Tu as du te sentir bien mal et peut-être as-tu complètement réévalué tes choix de vie et de carrière jusqu’à ce jour et questionner pourquoi tu passais tes soirées à déranger le pauvre monde avec tes offres bidons de cellulaires.

Finalement, je m’excuse mon chéri, mon tendre et cher chum. Je m’excuse pour toutes les fois où tu es revenu pimpant de bonheur de ta job et que je t’ai quasiment lancé notre enfant dans les bras pour aller me réfugier dans notre chambre afin d’aller hyper ventiler sagement dans un sac de papier brun. Je m’excuse pour toutes les nombreuses fois où je t’ai accusé de faire du bruit inutilement, que tu ne donnais pas le biberon de la bonne façon et t’accuser avec véhémence d’avoir fait exprès de laisser traîner ton linge près du lit pour que je m’enfarge dedans. Je m’excuse de t’avoir affirmé que j’haïssais ça la Saint-Valentin et que je trouvais ça kétaine pour ensuite bouder parce que tu ne m’avais pas acheté rien en fin de compte. Et finalement je te remercie d’avoir été aussi patient et de m’avoir ramené sur terre d’innombrables fois, d’avoir été m’acheter de la crème glacée Haggen Daas quand je t’en faisais la demande, d’être resté fort et sensé dans les moments de crise. Tu es pas mal la meilleure chose qui me soit arrivée et qui plus es, tu m’as vu à mes moments les plus désastreux, tu as senti mon haleine du matin, tu as enduré les histoires interminables de mon père et tu te tapes mes brusques envies d’écouter Black Swan et La Petite Sirène pour la 23e fois de suite sans trop chialer, alors il m’apparaît clair que tu es le bon et qu’on est pas mal un bon team ensemble. Je t’aime ben ben fort gros grognon.

Dada Blaise

Étiez vous une des personnes que j’ai malmené pendant mon congé?

Vous aussi vous aimez ça être en esti après les caissières bêtes du Rona? 

Alors démontrer vous aussi votre haine des vieux monsieurs qui prennent trois heures pour tourner dans l’entrée du Metro en partageant cet article avec toute votre furie. 

 

 

 

 

7 réflexions sur “Excuses à Mr. Asphalte et Tous les Autres #sorrynotsorry

  1. lafolledingue dit :

    J’ai pleuré devant la grosse madame du Wal-Mart (je fais pareil que toi) et pour la madame du téléphone, elle vendait des REEE et bébé avait environ une semaine…je lui ai dit que le bébé était mort la semaine d’avant…je m’excuse, mais je ris encore du malaise que j’ai provoqué!

    J’adore ton blog, tu es très drôle et merci de partager ton intimité de dada avec nous

    Aimé par 1 personne

  2. Claudie dit :

    Mes excuses au vieux Monsieur qui a attendu sans grand patience que mon parking pour maman soit disponible pour aller se stationner à la place que je quittais avec mes 3 enfants, et que j’ai pris la peine d’aller engueuler en voyant qu’il était finalement juste assez paresseux pour voler la place d’une maman qui s’en venait depuis l’autre bout du stationnement, avec le siège d’auto de son bébé sous le bras.. Merci d’avoir fait semblant de m’ignorer/ne pas comprendre le français/ne pas voir le problème. Ça m’a fait du bien de te donner l’exemple en public, parce qu’on parle pas assez souvent de ces choses là 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Rachelle dit :

    Je m’excuse au vieux monsieur qui s’est dépêché à prendre le seul panier d’épicerie libre que j’allais prendre et quand je lui ai fait remarquer que j’avais une coquille lourde dans les mains, le seul commentaire qui est sorti de sa bouche a été <> !!!!

    Aimé par 1 personne

  4. Cha dit :

    Je m.excuse à la jeune dame svelte et bronzée et mince , qui a sans doute 4 enfants qui l’attendaient à la maison, et qui n’a pas voulu me laisser passer à la caisse « femme enceinte » sous prétexte que ce n’est pas une maladie. Tu ne devais pas te rendre compte que j’étais enceinte de 8 mois et que j’avais juste 2 baguettes à payer alors que tu dechargeais ton chariot plein de chips et d Alcool pour ta soirée entre potes.
    Je m’excuse de t’avoir souhaité des hemorroides des vergetures et des bouffées de chaleur quand tu seras toi même enceinte.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s