Un Sept à Sept avec le P’tit

Coucher un enfant ce n’est pas facile. Pis là avant que les « Eux Autres » viennent me dire que pour eux non, c’est facile et me souligner tout ce que j’aurais dû faire et ne pas faire, I know ok? J’ai lu les mêmes articles que vous sur Internet pis j’ai suivi les conseils de matante Suzie qui disait de ne jamais coucher un enfant sans lui avoir fait boire un grand verre d’eau, tourner autour d’un miroir en faisant brûler de la sauge et chanter une berceuse japonaise. Mais bon, qu’est-ce tu veux, il me réclamait son chocolat de Pâques avant de dormir, qu’est-ce que je suis sensé faire, ne pas lui en donner? Je ne suis qu’un humain!

Afin de vous faire sentir mieux et vous prouver que ça peut toujours aller plus mal quelque part d’autre, voici l’horaire de la nuit précédente de mon garçon de 3 ans :

19h.      Le p’tit annonce que c’est la fin du bain, alors qu’il vient à peine d’y entrer. Dada le savonne rapidement du mieux qu’il le peut, parce que le p’tit est déjà en train de grimper hors du bain en lançant son poney tout mouillé sur le plancher. Dada essuie le p’tit, puis ensuite la céramique, se disant que ça compte comme du ménage.

19h12.   Le p’tit se brosse les dents avec la brosse à dents électrique Dora. Il chiale subitement parce que c’est LUI qui veut refermer le tube de pâte à dent et insiste pour tenter de remettre la petite crotte de pâte à dent, qui est tombée dans l’évier, de retour dans le tube

19h20.     Dada demande au p’tit s’il a envie de pipi. Il réfléchit avec intensité, peut-être a-t-il simili envie, mais feel pas pour y aller tout de suite. Dada lui donne un bisou pis un gros câlin et le pousse subtilement vers Papa.

19h24.      Le p’tit veut dormir avec ses petites balles rebondissantes, Papa lui bullshit qu’elles ne dormiront pas bien dans son lit et les place sur sa commode. Ça fait pas son affaire, il passe en mode dramatique.

19h25.      Papa lui rappelle qu’il faut choisir l’histoire. Yé! Il oublie du coup pourquoi il pleurait. Il hésite beaucoup parce que rien ne lui tente puis devient subitement très spécifique, cherchant une histoire en particulier et offrant peu d’indices sur laquelle il veut. Papa se tanne et en choisit une. Ça fait pas l’affaire du p’tit, il passe en mode dramatique.

19h27.      Papa veut ranger l’histoire, mais le p’tit veut celle-là finalement, c’est elle qu’il a voulu depuis le début. Ils s’installent tout deux confortablement et lisent: « Le Petit Lapin Qui Va Dormir Tranquille Sans Chialer ». Le message est nuancé et subtil. Papa lit avec toute l’intensité de Meryl Streep et le p’tit s’extasie. Évidemment, il veut relire l’histoire. Papa dit non. Le drame monte d’un cran et le p’tit lance sa doudou par terre. Papa annonce qu’il va sortir de la chambre. Le p’tit se calme et saute dans le lit pour ensuite s’emmitoufler dans ses couvertures. Papa le cajole, l’embrasse, lui dit « Je t’aime! » et le petit s’endort paisiblement alors que papa quitte la pièce. Just kidding!

19h28.      Papa a à peine eu le temps de refermer la porte que le p’tit saute en bas du lit comme s’il avait pris feu. Il a soif. Papa revient avec un verre d’eau. Le p’tit retourne dans son lit et boit. Ça fait du bien, hein papa? Papa repart après lui avoir donné un bisou. Le p’tit veut sa doudou sur la tête. Papa obéit. Le petit s’endort paisiblement. Just kidding!

19h31.       Le p’tit fend l’air comme un obus et arrive à la porte. Il a envie de pipi. Jamais eu autant envie de sa vie semble-t-il. Il s’accroche à Papa avec l’énergie du désespoir, lui faisant comprendre que s’il ne va pas faire pipi, un de ses reins pourrait exploser et est-ce qu’il veut réellement que son garçon grandisse avec un rein en moins?

19h33.       Le p’tit fait pipi. Deux, trois petites gouttes tombent dans l’eau dans un silence gênant.

19h34.       Le p’tit veut voir Dada et lui donner un bisou. Dada s’incline.

19h36.       Le p’tit va dans son lit et se rappelle subitement qu’il voulait ses balles avec lui dans le lit. Il les aperçoit sur sa commode, toute seule et perdue dans le pénombre. Il coure vers la porte.

19h37.       Papa ramène le p’tit dans son lit, la tendresse paternelle toujours présente, mais un peu usée.

19h38.        Et le p’tit revient à la charge.

19h39.        Papa ramène le p’tit dans son lit, la patience bien agrippé à sa mâchoire qui se resserre.

19h40.        Knock, knock! Le p’tit est à la porte!

19h41.         Papa le ramène dans son lit, l’écume à la bouche et la veine du cou menaçant d’exploser.

Le processus se répète quelques agréables fois.

20h02.       Le p’tit reste dans son lit pendant plus de deux minutes. Papa et Dada sautent de joie, en silence, comme des fillettes jouant à la marelle.

20h10.       Le p’tit jase dans son lit. Il jase de la vie en général, pas vraiment discrètement. Il ne dort toujours pas.

20h30.        Papa et Dada mangent les chips de la désolation en cachette, oubliant du coup qu’ils s’étaient promis de faire du sport une fois que le p’tit serait assoupi. Le p’tit ne dort toujours pas.

20h38.        Le p’tit pousse un cri de mort. Papa et Dada se précipitent dans la chambre, leur taux de cortisol si grand qu’une partie de leurs cheveux est restée sur le divan. Le p’tit à échapper sa doudou par terre.

21h04.         Papa et Dada écoutent la télévision dans le grand silence, de peur de réveiller le p’tit. Aucun bruit ne provient de la chambre. Ils montent le son et entendent immédiatement le p’tit qui jase avec son lapin. Manifestement, il ne dort toujours pas.

21h12.          Papa ronfle sur le divan.

21h30.          Papa et Dada vont se coucher. Le p’tit ne dort toujours pas.

21h42.          Comme tout couple moderne et sain d’esprit, Papa et Dada s’installent dans le lit, chacun avec leurs cellulaires. Le secret d’un couple qui dure: la communication.

21h51.           Cela fait plus de dix minutes qu’il n’y a pas de bruit. Le p’tit dort. En quelque part dans le monde, des cloches sonnent et les anges pleurent la miséricorde. Papa dort également, parce que lui c’est instantané pis ça fait chier un peu.

22h22.          Dada ne dort pas, lisant avec avidité son mur Facebook comme un épais au lieu de dormir.

23h38.          Dada vient de s’endormir après s’être demandé une question existentielle comme qu’est-ce que Napoléon mangeait pour déjeuner et entend un cri primal qui fait vibrer les fenêtres de la maison. Dada coure jusque dans la chambre, le pyjama tout croche et la bedaine à l’air, de quoi traumatiser le p’tit à vie. Le p’tit s’est réveillé et a fait un cauchemar. Dada va s’asseoir à côté de lui, le console, le berce un peu et le recouche, tout ça dans un état second, les yeux fermés.

23h39.        Dada sort de la pièce. Le p’tit ne dort pas et ne veut pas qu’il parte. Sa voix est toute petite dans le noir et les émotions de Dada prennent le dessus.

23h40.       Dada refuse de dormir dans le lit du p’tit, par principe de bonne éducation parentale et parce que le p’tit prend de la place pour cinq. Comme un pauvre petit chien, Dada va dormir à même le plancher du corridor, tout en rappelant au p’tit qu’il est bel et bien là et que non il ne partira pas. Le plancher est froid et poussiéreux, Dada n’a jamais été aussi confortable.

1h02.         Dada se réveille en sursaut, toussant un motton de poussière ou (gasp!) une araignée qui s’était aventurée par là. Il part se recoucher dans son lit mais le bruit du plancher qui craque réveille le p’tit. Dada doit évidemment retourner consoler son enfant dans la joie et le bonheur d’être père.

1h08.         Le p’tit a envie. Dada frôle lui dire de le faire à même son coffre à jouets, mais se rappelle qu’il est supposé être un bon parent et l’amène plutôt à la salle de bain.

1h10.          Le p’tit fait pipi avec force violence, réveillant toute la maison. Dada ravale ses larmes d’épuisement en se disant qu’il chérira sûrement ses moments-là un jour, mais pas en ce moment.

1h13.           Le p’tit se recouche et s’endort rapidement. Dada est surpris et va se recoucher aussi, jubilant car il lui reste 5hres de sommeil avant le cadran.

1h14.          Dada ne dort pas, il se sent prêt à faire sa journée et monterais le mont Saint-Grégoire en courant.

3h33.          Dada, qui ne dort toujours pas, pogne la chienne parce qu’il se rappelle dans les films d’horreur que c’est l’heure des démons et s’imagine toutes sortes d’affaires qui font peur.

3h34.          Le p’tit se réveille en hurlant. Dada sursaute si haut qu’il passe proche de sacrer le camp à terre. Dada va dans la chambre en regardant par la fenêtre du salon, craignant y voir un extraterrestre ou un fantôme. Son pas est rapide. Le p’tit pointe le coin dans le chambre en répétant « Peur ». Dada ramène virilement son enfant avec lui en courant dans le corridor.

3h35.          Le p’tit est INSULTÉ d’être dans le lit de ses parents. C’est la PIRE chose à vie. Il refuse d’être dans le lit et veut brusquement retourner dans sa chambre à lui, avec les fantômes pis les extraterrestres. Dada a peur, mais retourne son enfant prestement.

4h02.         Le p’tit s’est rendormi. Dada retourne dans sa chambre.

4h05.          Dada s’endort sur le coin de son lit, en position fœtale, le drap dans la bouche.

5h47.          Le p’tit est debout et croque dans la vie comme dans les annonces de margarine! Il attend sagement que le soleil jaune orange s’allume sur son réveil GRO CLOCK, car il a apprit qu’il ne fallait pas se lever trop tôt. Just kidding!

5h48.         Papa se lève, voit son conjoint et est immédiatement charmé par le coulis de bave et la bouche grande ouverte qu’il aperçoit. Il se dit que ce soir il va lui acheter un cadeau.

6h.             Papa attend dans le lit du p’tit que le soleil jaune se pointe la face. Il remarque que l’heure n’est pas la bonne sur le cadran car ils ont oublié d’avancer l’heure depuis la fin du mois de mars.

6h02.         Papa jase avec son enfant. Le p’tit chuchote, ce qui veut dire que les voisins peuvent l’entendre. Papa écoute avec l’intensité de Barbara Walters, mains sous le menton, yeux dans la graisse de bine.

6h30.         Papa fait semblant de vérifier le GRO CLOCK et allume le soleil, n’en pouvant plus de tenter de comprendre le p’tit qui répète inlassablement « Wahlpa? ».

6h33.          Papa se lève mais le p’tit réclame que TOUTE la maisonnée se lève aussi.

6h42.         Dada se lève et est l’image même de la perfection. On l’applaudit et des pétales de roses apparaissent derrière lui.

6h47.          Dada va au toilette, ce qui est terriblement dramatique, parce que le p’tit voulait y aller AVANT lui.

6h53.          Le p’tit veut manger du beurre d’arachide pour déjeuner. Pas de pain, juste du beurre sur une cuillère. Papa pis Dada s’en câlisse un peu ce matin et donne une belle grosse cuillerée d’amour et de beurre de pinotte à leur enfant.

6h55.          Le p’tit fait un gros pet tout en mangeant, ce qui fait bien évidemment rire Papa pis Dada car ils ont un niveau d’humour puéril et sans imagination. Le pet réconcilie Papa pis Dada avec leur enfant.

7h.              Le p’tit veut finalement des toasts et également les céréales de Dada. La journée commence et Papa pis Dada remontent leurs manches et se disent que c’est vendredi, donc socialement accepté de boire un cocktail ce soir. Ou peut-être trois?

 

Dada Blaise

13 réflexions sur “Un Sept à Sept avec le P’tit

  1. Mélina Morin dit :

    Merci pour ce texte ! Comme on dit, quand on se compare on se console. Mais rassurez-moi, ce n’est pas comme ça à chaque nuit ??? Merci de m’avoir autant fait rire !!

    J'aime

      • Mélina Morin dit :

        Ouf !!! Heureusement que ce n’est pas toujours comme ça ! Assez pour virer complètement maboul ! On a aussi un fils de trois ans qui nous en fait voir de toutes les couleurs (et un autre de 14 mois qui ne fait toujours pas ses nuits alors vous voyez le portrait !), mais bon sens qu’on les aime ! J’adore quand vous dites qu’un jour vous allez regretter ces moments, mais pas maintenant !!! C’est tellement ça ! Continuez ! Vous avez une adepte 😉

        J'aime

  2. Marie dit :

    J’ai bien rigolé en vous lisant!! Ouf! Je ne suis donc pas la seule!! 3 garçons (6-5 et 2 ans), quand c’est pas le mauvais rêve de l’un, c’est le câlin en pleine nuit ou encore le verre d’eau de l’un ou l’autre!! Il paraît qu’on va redormir un jour…😉
    Ça me fait un bien fou de vous lire!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s